OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

Comment lutter contre la fatigue oculaire

Vie de famille

Comment lutter contre la fatigue oculaire

Comment lutter contre la fatigue oculaire

Ecrans, pollution, rayons UV, pollens, maquillage : vos yeux sont soumis à rude épreuve au quotidien. Durant le travail ou les loisirs, nombreuses sont les agressions de l'œil responsables d'irritations et de fatigue oculaire. Voici nos solutions pour lutter contre la fatigue des yeux.

Fatigue des yeux : les symptômes

Après une journée de travail bien remplie, s'être concentré sur un travail minutieux, ou encore après une simple balade en nature, vous pouvez ressentir une fatigue des yeux. Les symptômes, heureusement temporaires, sont de deux types : ceux qui touchent vos yeux en tant que tel, et ceux qui modifient votre vision.

Les symptômes oculaires

Ce sont les symptômes qui touchent les globes oculaires. Il s'agit le plus souvent :

  • d'irritations et de démangeaisons ;
  • d'une sensation d'yeux secs et d'avoir quelque chose dans l'œil ;
  • d'yeux rouges ;
  • d'une diminution du clignement des paupières, et une sensation de lourdeur.

Le battement des paupières répartit le liquide lacrymal sur la surface de l'œil pour former un film protecteur. Lors d'une fatigue oculaire, vous clignez moins fréquemment des paupières : vos yeux se trouvent ainsi moins hydratés et davantage sujets aux irritations !

Les symptômes visuels

La fatigue visuelle se traduit par des symptômes pouvant modifier votre vision :

  • un champ visuel réduit : votre capacité à voir sur les côtés diminue ;
  • une diminution des contrastes : vous faites moins bien la différence entre les zones sombres et les zones lumineuses ;
  • une baisse de l’acuité : votre capacité à distinguer les objets éloignés diminue ;
  • une diplopie : vous voyez double ;
  • une photophobie : la lumière devient insupportable.

La vue permet d'analyser le monde qui vous entoure et aussi de le mémoriser. La fatigue visuelle peut donc se répercuter sur votre concentration et sur votre capacité à intégrer les informations. Elle peut également être responsable de maux de tête.

Les causes des yeux fatigués

A mesure que l’on vieillit, la sécrétion de larmes diminue. Fatigues et irritations oculaires sont alors plus fréquentes. D’autres facteurs engendrent de la fatigue oculaire.

Irritation de l’œil et particules

Quand la surface de l'œil est irritée, la conjonctive (membrane protectrice de la partie antérieure du globe oculaire qui tapisse le blanc de l’œil et l’intérieur des paupières) peut devenir inflammatoire : on parle de conjonctivite.

De nombreuses particules inertes sont capables d'irriter la conjonctive, d'assécher et de fatiguer les yeux :

  • la pollution atmosphérique extérieure ou intérieure, la fumée de cigarette, ou encore un air ambiant trop sec ou climatisé produiront les mêmes effets ;
  • les cosmétiques qui peuvent contenir de nombreuses molécules irritantes : pigments et colorants, parfums de synthèse, ou conservateurs par exemple ;
  • des particules allergènes.

La conjonctivite saisonnière est souvent synonyme d’allergies aux pollens. Cependant, il existe des conjonctivites allergiques pérennes dues aux spores de moisissures, aux allergènes d'animaux ou encore aux acariens présents toute l'année. Les yeux irrités sont rouges et larmoient, des symptômes respiratoires et ORL sont souvent liés, vous pouvez lire notre article sur l’allergie respiratoire pour aller plus loin.

Les métiers qui fatiguent les yeux

« Le travail, c'est la santé ! » nous serine l'adage populaire. Pourtant de nombreuses tâches s'avèrent éprouvantes pour vos yeux. Elles sollicitent les muscles accommodateurs de l’œil durant de longues heures, afin qu'une image nette soit projetée sur la rétine.

  • Les métiers qui demandent une accommodation visuelle permanente sont plus enclins à entraîner une fatigue visuelle ;
  • Les métiers qui demandent un travail minutieux : couture, mécanique de précision, montage électronique, chirurgie, joaillerie et bijouterie, travail sur microscope...
  • Les métiers qui demandent une concentration accrue, diminuant le nombre de battements de paupières : conduite de véhicule, travail sur ordinateur...
  • Les nombreux métiers qui demandent une utilisation intensive des écrans.
  • Les métiers sujets à éblouissement : soudure, travail avec ampoules à hautes puissances.... Le soleil et les ampoules LED de haute puissance sont en grande partie responsables de fatigue oculaire. Les rayons ultra-violets (UV) émis sont dangereux pour la rétine et le cristallin.

Le cas de la lumière bleue

La lumière bleue émise par les écrans d’ordinateurs, de tablettes, de smartphones, ou de télévisions, par certaines ampoules LED et le soleil, est responsable de nombreux troubles visuels. Certaines longueurs d’onde de la lumière bleue, proches du violet, sont de haute énergie et s’avèrent néfastes pour la rétine et le cristallin (risque de cataracte, de dégénérescence maculaire liée à l'âge…).

L'actuelle utilisation massive des écrans accentue considérablement ce phénomène. Le baromètre de l'Association nationale pour l'amélioration de la vue (Asnav) confirme une augmentation importante des troubles de la vue chez les 16-24 ans. La myopie fonctionnelle, un trouble de l'accommodation lorsque la vue se porte au loin, sont en plein essor. C’est le même constat concernant la fatigue visuelle ! Ces troubles sont à mettre en relation avec une exposition toujours plus longue des 16-24 ans aux écrans : 9h57 par jour en moyenne en 2017.

Faut-il consulter quand les yeux sont fatigués ?

Certaines fatigues oculaires requièrent une consultation médicale rapide. C’est le cas si des écoulements de l’œil persistent ou sont purulents, si la vision est trouble et ne se rétablit pas, si l’œil est gonflé ou douloureux, si une fièvre est associée, et si vous ne supportez plus la lumière.

Si vous êtes diabétique ou immunodéprimé, la fatigue oculaire n’est pas à prendre à la légère et peut sous-tendre une complication de la maladie chronique. Il est préférable de consulter votre médecin.

Le port prolongé de lentilles de contact peut aussi entraîner une fatigue et une irritation oculaire. Leur simple retrait doit vous soulager. En cas contraire, un avis médical s’impose.

Enfin, une fatigue visuelle ou oculaire sur le moyen ou le long terme peut être le signe d’un déficit visuel qui s’installe. Parlez-en à votre médecin.

La fatigue oculaire

Lutter contre la fatigue oculaire

La fatigue oculaire n’est pas une fatalité : des solutions existent pour limiter les agressions des yeux. Réagir tôt, c’est préserver votre santé visuelle.

Changez vos habitudes pour des yeux moins fatigués

Si votre poste demande de passer de longues heures devant un écran d’ordinateur, des astuces permettent de diminuer la fatigue oculaire :

  • Installez votre écran de manière à avoir une lumière du jour rasante, c'est-à-dire perpendiculairement à une fenêtre. Cette disposition évite l’éblouissement.
  • Disposez votre écran de manière à ce que sa limite haute soit au niveau de vos yeux.
  • Contrôlez la distance entre vos yeux et votre écran : l’idéal se situe entre 50 et 70 cm, soit la longueur de votre bras tendu. Si vous travaillez sur un ordinateur portable, éloignez-le sur votre plan de travail, et branchez un clavier standard afin que votre posture reste droite. Des rehausseurs spécifiques pour ordinateurs portables existent et ressemblent à des lutrins.
  • Détachez votre regard de l’écran tous les quarts d’heure et regardez au loin durant plusieurs dizaines de secondes. La mise au point sur le paysage détend les muscles de l’accommodation et les muscles oculomoteurs internes.
  • Téléchargez un logiciel qui permet de moduler la luminosité de l’écran en fonction de l’éclairage, voire de diminuer l’émission de lumière bleue. Il est même possible de poser un filtre anti-lumière bleue directement sur l'écran, sous la forme d'un film plastifié.

Que vous ayez à réaliser un travail minutieux, à passer de longues heures à conduire ou sur un écran, ou à maintenir une concentration accrue, faites une pause au moins toutes les deux heures.

Portez des lunettes contre les rayons nocifs

Si l’effet des lunettes anti-lumière bleue n’est pas quantifié pour le moment, il est prouvé qu’elles filtrent les rayons les plus nocifs émis par les écrans, situés dans le bleu-violet. Cependant, les verres de ces lunettes ne doivent pas filtrer d’autres couleurs, sous peine de troubler votre perception du jour. Les ondes lumineuses du bleu-turquoise sont en effet responsables du cycle éveil-sommeil qui rythme nos journées. Demander conseil à un professionnel de l’optique, c’est s’assurer de la qualité des verres filtrants.

Les lunettes de soleil permettent de protéger les yeux d’une intensité lumineuse forte lorsque vous êtes à l’extérieur, et donc de lutter contre la fatigue oculaire. En outre, elles possèdent des filtres anti-UV catégorisés CE de 1 à 4 selon les degrés d’exposition aux rayons ultra-violets. Attention, la conduite automobile est interdite avec des verres catégorisés CE 4, prévus pour des expositions extrêmes aux UV.

L’hygiène oculaire pour des yeux moins irrités

Le lavage des yeux avec du sérum physiologique (solution saline qui ressemble aux larmes) contribue à une bonne hygiène oculaire et  prévient des effets irritants de certaines particules. Des solutions nettoyantes et apaisantes aux principes actifs naturels luttent également contre l’irritation de la conjonctive et la fatigue oculaire. Elles contiennent des eaux florales de bleuet, de camomille ou encore d’hamamélis.

Certains collyres contiennent des molécules qui restaurent et épaississent le film lacrymal pour lutter contre la sécheresse oculaire (carmellose, alcool polyvinylique, carbomère, povidone). Votre médecin et votre pharmacien sont à votre disposition pour vous informer sur ces produits.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 13 Juin 2018

Tags : santé Soin prévention prévention quotidienne

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

* Ce dispositif médical est un produit de santé qui porte au titre de la réglementation le marquage CE. Lire attentivement les instructions avant utilisation. Demandez conseil à votre pharmacien.

Découvrez aussi...

1920x440 moustique

Les moustiques : soulager et prévenir au naturel

Le développement du moustique tigre en France rappelle l’importance d’une bonne protection anti-moustique pour toute la famille. Les répulsifs chimiques contre les moustiques sont recommandés par les organismes de santé dans les pays à risque de transmission de maladie comme le chikungunya ou le paludisme. En dehors de ces zones, des répulsifs naturels à base de plante ou d’huile essentielle peuvent apporter une solution alternative tout en douceur.

Publié le : 21 Juillet 2017
Révisé le : 10 Juillet 2018

Lire la suite

Tags : anti-moustiques vacances été pharmacie familiale santé familiale

Stress examens 1920x440

Gérez votre stress au naturel pour les examens

Fatigue, anxiété, troubles du sommeil : pas facile de rester zen durant les examens. Des solutions naturelles existent comme, par exemple, l'aromathérapie, la phytothérapie ou l'homéopathie. La gestion du stress au naturel passe aussi par une nutrition adaptée, et une hygiène de vie réfléchie.

Publié le : 15 Juin 2018

Lire la suite

Tags : santé familiale Stress

Voir tous les articles Vie de famille

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums