OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

Préparation à la grossesse : l’évolution des relations dans le couple

Accueil > Vie de famille > Préparation à la grossesse : l’évolution des relations dans le couple

Vie de famille

Préparation à la grossesse : l’évolution des relations dans le couple

Préparation à la grossesse : l’évolution des relations dans le couple

Retrouvez Laurence (35 ans) et Florian (37 ans), en couple depuis 12 ans et qui habitent à  côté de Lyon, pour la seconde partie de cette interview sur la préparation à la grossesse. Pour rappel, ils ont deux enfants dont l’un à 5 ans, Antoine, et l’autre à 2,5 ans, Oscar. Dans ce second volet, ils viennent nous faire part de leur expérience dans l’évolution des relations au sein du couple. Florian et Laurence mettent en exergue l’importance de la vie du couple dans la période de la grossesse, jusqu’à la naissance du bébé. Qu’est ce qui évolue dans la relation entre l’homme et la femme, entre la mère et le père ? Quelle est la place du père au côté de la mère et de l’enfant ? Le couple ressort-il indemne de cette aventure ? Peut-on être des parents et des amants ?

Couple et femme enceinte, veiller sur les relations

Cette période de grossesse a- t-elle modifié votre relation dans le couple ?

Laurence : Au niveau de la relation de couple pendant la grossesse, nous n’avons pas eu beaucoup de changement, sauf au niveau intime. J’ai eu des pics de libido. Le père peut aussi avoir eu l’impression d’être mis sur la touche !

Florian : Vous voyez votre femme, mais aussi le bébé. Ca casse un peu la libido. La femme a des pics hormonaux, donc elle va être plus réactive. Les émotions sont amplifiées, mais c’est autant valable pour les sentiments de tristesse que de joie, par exemple.

: Il y a un changement dans la gestion des émotions et de la fatigue. Après les cinq premiers mois, nous sommes plus fatigués et l’homme doit prendre le relais pour les tâches du quotidien.

F : De plus, au niveau relationnel, lorsque nous avons eu notre second enfant, le premier nous a beaucoup sollicité. La fatigue s’est d’autant plus faite ressentir et notre couple avait plus de difficultés à trouver une place.

Quelle est la place du père pendant une période de grossesse ?

F : Il n’y a pas vraiment de place du père. Vous êtes un peu spectateur de ce qui se passe. Vous n’êtes pas acteur : vous ne devez pas faire attention à ce que vous mangez, à ce que vous buvez (en toute modération bien sûr), ce n’est pas vous qui avez le corps qui change… Vous n’êtes pas dans l’action. Là où ça commence vraiment pour le père, c’est à la naissance ! Pendant la grossesse, vous regardez ce qui se passe, vous ne contrôlez rien.

L : En revanche, pour la femme, c’est important que le père soit présent afin de la soutenir.

Quelles étaient vos attentes, par rapport à votre conjoint, pour vivre cette période de grossesse au mieux ?

: Je n’avais pas d’attente particulière. L’homme est là pour aider, soutenir et accompagner. Mais, en réalité, j’avais quand même une attente. C’était celle de ne pas être tenu à l’écart et si j’avais envie de participer, que je puisse être présent.

L : J’attendais du soutien et de l’attention. Florian était ouvert et volontaire. J’étais contente qu’il soit présent pour les grandes étapes, comme la préparation à l’accouchement par exemple. Quand tu es enceinte, tu peux avoir tendance à être focalisée sur ton ventre. Du coup, la mère peut moins regarder le père, être moins soucieuse de ses états d’âme et parfois repousser l’homme. C’est un peu comme un rejet sur une action donnée, c’est sur un moment particulier. Si physiquement ça ne va pas bien, il en est de même mentalement.

Préparation à la grossesse : se préparer aussi à la vie avec un enfant 

Quelles sont, selon vous, les grandes étapes pour préparer son couple à une grossesse ?

: Avant tout, il faut discuter, être bien sûr que c’est une grossesse souhaitée par la mère et le père. Ca ne se passe pas de la même façon si ce n’est pas voulu. C’est essentiellement une histoire de volonté. Il est nécessaire que les deux soit dans l’optique de faire un enfant.

L : Nous avions une situation stable, cela faisait un moment que nous étions ensemble. Pour toutes ces raisons c’était le moment de faire un enfant. Mais, dans les grandes étapes pour se préparer à une grossesse, il y a aussi le fait de s’accorder sur l’avenir du bébé, comme l’éducation par exemple. Le choix du prénom est également une étape importante.

Et dans votre vie de couple, comment avez-vous appréhendé le changement de rythme qui est intervenu après la naissance de votre bébé, que se soit physiquement ou socialement ?

: Nous n’avions rien anticipé. Nous nous concentrions beaucoup sur l’enfant, nous étions dédiés à notre enfant. Nous ne dormions pas énormément, le rythme de vie nous épuisait. En définitive, nous avions pris le rôle de parents. Et, le risque, c’est d’oublier le rôle d’amants, d’oublier que nous sommes aussi un couple.

L : Il faut penser à organiser sa maison pour conserver une intimité. L’arrivée d’un petit, c’est un peu une révolution, donc il faut aussi faire attention à préserver son couple.

Le petit passe en premier et ça peu devenir une sorte de cercle vicieux. Il est important également de caler des moments à deux de temps à autre, de partager à deux sans l’enfant.

: Très peu de gens en parlent. Quand tu prépares ta grossesse, tu te prépares à l’arrivée de l’enfant. Mais il n’y a pas que ça, il faut savoir préserver son couple. Il faudrait qu’il y ait aussi des cours de préparation à la vie avec un enfant !

Quels conseils pour se préparer à une grossesse donneriez-vous à un couple qui vient d’apprendre qu’il attend un bébé ?

L : Je dirai deux choses. Tout d’abord, il faut rester soudés, se parler tout au long de la grossesse et éviter les non-dits. Puis, il ne faut pas hésiter à demander des conseils auprès de spécialistes et d’amis qui ont vécu la même chose. Il ne faut surtout pas rester dans l’isolement et l’interrogation.

F : Le conseil que je pourrais donner, c’est que s’il y avait un pépin, il ne faut pas paniquer et poser des questions à un professionnel. Il faut éviter d’aller sur des forums où tout le monde s’exprime pour chercher des réponses en ce qui concerne la santé et le médical. Nous pouvons consulter des sites Internet de référence, avec des sources sûres, pour s’informer, mais il ne faut pas se faire peur inutilement.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 22 Février 2017

Tags : témoignage parent vie de famille

Découvrez aussi...

Tiques 1920x440 2

Tiques : des morsures vectrices de maladies

Du printemps à l'automne, c'est la saison des tiques. Ce parasite de la peau se nourrit de notre sang et de celui des animaux. Les morsures de tiques ne sont pas anodines : elles peuvent transmettre la maladie de Lyme et d'autres pathologies.

Publié le : 1 Août 2019

Lire la suite

Tags : santé famille

Tiques 1920x440 1

Les 7 conseils de prudence anti-tiques

Les morsures de tiques sont parfois vectrices de maladies. Pour s'en prémunir durant la belle saison, toute la famille peut adopter les bons réflexes pour éviter de se faire piquer. Découvrez les 7 conseils de prudence anti-tiques !

Publié le : 1 Août 2019

Lire la suite

Tags : santé famille

Voir tous les articles Vie de famille

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums