OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Bébé 0-3 ans

Alimentation pour bébé : du lait infantile au lait de vache

Accueil > Bébé 0-3 ans > Alimentation pour bébé : du lait infantile au lait de vache

Bébé 0-3 ans

Alimentation pour bébé : du lait infantile au lait de vache

Alimentation pour bébé : du lait infantile au lait de vache

Les besoins en nutriments du bébé sont très importants et spécifiques. L’alimentation du nourrisson par le lait de vache ne couvre pas tous ces besoins. L’allaitement maternel reste la référence des recommandations officielles mais les laits infantiles constituent une excellente alternative quand celui-ci n’est pas envisageable. Stéphanie Broca, spécialiste en recherche et développement de la diététique infantile répond à toutes vos questions sur l’alimentation des bébés jusqu’à l’âge de 3 ans.

Alimentation pour bébé : les besoins de 0 à 3 ans

Quels sont les besoins nutritionnels d’un bébé entre 0 et 3 ans ?

Stéphanie Broca : à moins de 3 ans, un enfant a des besoins spécifiques. Pour illustrer ses besoins, c’est comme si un adulte consommait 2 à 3 fois ce dont il a besoin. Pour un enfant qui est en phase de croissance, il faut un apport en nutriments (protéines, lipides…) adapté à son âge. Ses besoins évoluent au fur et à mesure qu’il grandit. Entre 0 et 6 mois, ils sont couverts par le lait maternel avec un complément en vitamine D.

Un enfant a besoin :

- de macronutriments que sont les protéines, les matières grasses, les glucides et les fibres.

- de micronutriments que sont les vitamines, les minéraux et les oligoéléments.

En ce qui concerne le lait maternel, on n’a pas fini de découvrir sa composition, comme les facteurs de croissance, certaines hormones, des anticorps… il est très particulier et il n’y a pas d’égal. C’est une réalité ! On ne peut pas reproduire certains éléments qui sont spécifiques à la maman. Par le lait maternel, une partie d’elle-même est transmise au bébé.

En revanche, si un enfant n’est pas allaité, il peut retrouver les nutriments dont il a besoin dans une préparation infantile (un lait infantile). Ce n’est pas pour autant qu’il ne sera pas en bonne santé plus tard.

Du lait infantile au lait de vache

Quelles sont les différentes catégories de laits infantiles entre 0 et 3 ans ?

Stéphanie Broca : il y a le lait premier âge qui couvre les besoins nutritionnels des nourrissons de 0 à 6 mois, pour les mamans qui ne peuvent ou ne souhaitent pas allaiter. Puis, il y a le lait deuxième âge (6 à 12 mois) qui est une préparation de suite qui complète l’alimentation progressivement diversifiée. Et, il y a le lait de croissance (12 mois à 3 ans) qui est une préparation lactée avec des apports nutritifs adaptés à l’enfant en bas âge afin d’éviter qu’il prenne trop tôt du lait de vache.

Quelle est la différence entre un lait de croissance et un lait de vache ?

Stéphanie Broca : le lait de vache est assez concentré en protéines. Par rapport à un lait de croissance, c’est presque le double. Dans le lait de vache, pour un enfant, il y a des nutriments en excès et d’autres qui manquent. Il y a suffisamment de calcium, mais la teneur en fer est faible et il est dépourvu d’acides gras essentiels (oméga 3 et 6) par exemple. Pour les acides gras essentiels, ils ne sont pas présents dans le corps, donc il faut les apporter par l’alimentation. Un lait de croissance contient entre 30 % et 50 % des besoins quotidiens de l’enfant en nutriments et vitamines et minéraux, alors que dans 250 ml de lait de vache on ne couvre que 1,5 % à 2 % des besoins pour certains nutriments.

A quel âge un bébé peut-il intégrer le lait de vache dans son alimentation ?

Stéphanie Broca : c’est une question de croissance et de maturité du métabolisme de son corps. Dans certains pays, on considère même que le lait de croissance devrait continuer à être donné à un enfant jusqu’à 4 ans. Mais, dans tous les cas, le lait de vache, ce n’est pas avant 3 ans.

On peut considérer que l’indicateur de transition du lait de croissance au lait de vache, c’est lorsqu’un enfant possède une alimentation complètement diversifiée avec une croissance normale de la taille et du poids. On estime alors que ses reins sont suffisamment matures, que le développement de son cerveau est bien initié, tout comme celui de son système immunitaire. Entre 1 et 3 ans, il faut conserver une alimentation adaptée avec des aliments spécifiques (vous pouvez voir les recommandations du PNNS (Plan National Nutrition Santé) dans le « Guide nutrition de la naissance à trois ans »). A partir de 3 ans, un enfant a une capacité digestive suffisamment mature pour déstructurer les aliments et donc en extraire tous les nutriments dont il a besoin ; il peut donc consommer du lait de vache.

Le lait de vache

Quels sont les risques pour un enfant s’il passe trop tôt au lait de vache ?

Stéphanie Broca : avec le lait de vache, il y a des risques de carences, comme des carences en fer par exemple. Il y a aussi le sodium qui est en excès par rapport aux besoins de l’enfant. Pour les enfants de moins de 3 ans, il n’est pas conseillé. On risque de préparer un terrain favorable à un déséquilibre ou à un dysfonctionnement à l’âge adulte, à l’image de problèmes cardio-vasculaires…

Le lait de croissance apporte une base garantie des apports journaliers en plus de la diversification de l’alimentation de l’enfant (purées de légumes, compote de fruits...).

Comment peut-on faire la transition entre le lait de croissance et le lait de vache avec son enfant ?

Stéphanie Broca : cela se fait naturellement. On peut :

- remplacer un biberon (ou un verre) de lait de croissance par du lait de vache, en alternant les 2 laits. 

- faire des biberons composés à moitié lait de vache et à moitié de lait de croissance pour l’habituer progressivement au goût. Dans ce cas, reconstituez d’abord le lait de croissance avec de l’eau selon le mode d’emploi, puis complétez avec du lait de vache.

- ou encore mélanger le lait de vache avec des céréales infantiles ou encore ajouter un peu de cacao dedans pour atténuer la différence de goût avec le lait de croissance. Cependant, on fait attention à utiliser du cacao ou des céréales spécifiques pour l’alimentation des bébés. 

L’enfant a un palais vierge et sensible qu’il faut préserver le plus longtemps possible !

 

Contributeurs

  • Stéphanie Broca, Responsable Recherche et développement en diététique, Laboratoires Gilbert

Publié le : 18 Avril 2017

Tags : biberon lait infantile alimentation santé quotidienne

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

(1) En plus du lait, l'eau est la seule boisson indispensable. Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant. www.mangerbouger.fr

Découvrez aussi...

Poussee dentaire 1920x440

La poussée dentaire : comment soulager bébé ?

La poussée dentaire du nourrisson provoque des symptômes désagréables. Les dents de lait percent les gencives, entraînent des douleurs et une mauvaise humeur de l'enfant. Des solutions naturelles existent pour soulager bébé de la poussée dentaire.

Publié le : 19 Novembre 2018

Lire la suite

Tags : enfant enfant nourisson

Hygiene nasale bebe

Rhume et hygiène nasale des tout-petits

Jusqu’à un an les bébés respirent exclusivement par le nez dont la morphologie est incomplète. Encombré, il devient très vite gênant. Un lavage du nez diminue les symptômes d’un rhume et une hygiène nasale régulière est un bon moyen de tenir les rhumes éloignés des nourrissons.

Publié le : 27 Octobre 2017
Révisé le : 19 Novembre 2018

Lire la suite

Tags : lavage nasal sérum physiologique rhume Hygiène nasale bébé

Voir tous les articles Bébé 0-3 ans

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums