OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

Les 7 conseils de prudence anti-tiques

Vie de famille

Les 7 conseils de prudence anti-tiques

Les 7 conseils de prudence anti-tiques

Face aux tiques durant la belle saison, il est parfois difficile de rester serein pour les amateurs de nature et de jardin. Leurs morsures sont redoutées car elles peuvent transmettre des maladies. Avant de se faire piquer, certains réflexes permettent d'éviter les tiques. Pour protéger toute la famille des morsures de tiques, voici nos 7 conseils de prudence anti-tiques !

1) Porter des vêtements adaptés pour éviter les tiques

Les zones à risque de tiques sont les forêts, les prairies et pâturages, et les jardins. Que cela soit pour une randonnée, une simple balade dans l'herbe ou pour jardiner, privilégiez les vêtements couvrants et portez des chaussures fermées ainsi que des chaussettes hautes si possible. Evitez les shorts et pantalons courts : les jambes sont à portée des tiques qui sont à l'affût sur les brins d'herbe, les fougères et les broussailles. Un pantalon couvrant la totalité des jambes est un rempart efficace.

Une astuce anti-tiques consiste à remonter les chaussettes au dessus du pantalon pour éviter que les tiques ne pénètrent sous le pantalon par le bas. Certains préféreront porter des guêtres. Si possible, portez des hauts à manches longues. Vous pouvez aussi vous couvrir le cou et prendre soin de vous attacher les cheveux s'ils sont longs. Un chapeau est une protection supplémentaire, notamment pour les petits enfants.

Les couleurs claires de vêtements permettent de repérer plus facilement les tiques sur le tissu. En restant vigilant, vous pourrez vous en débarrasser avant même qu'elles ne vous mordent !

2) Eviter les herbes hautes : le réflexe anti-tiques

Lors de vos balades en forêts et au bord des prairies et pâturages, restez sur les chemins le plus possible en évitant les herbes hautes, les fougères et les broussailles. Les tiques attendent le passage des animaux sur les végétaux !

17 à 47% des piqûres de tiques sont liées à la fréquentation d'un jardin privé ou public (données Santé publique France). Si vous avez un jardin, adoptez les bons réflexes pour ne pas favoriser la prolifération des tiques :

  • tondez régulièrement votre pelouse, l'idéal étant une fois par semaine durant la saison de pousse ;
  • débarrassez-vous des déchets verts.

3) Se protéger grâce aux répulsifs anti-tiques

Pour protéger votre peau découverte, il existe des répulsifs de synthèse efficaces. Les substances recommandées par la Haute Autorité de Santé (HAS) sont :

  • le DEET (diéthyl-toluamide ou diéthyl-méthylbenzamide) ;
  • l'IR3535 (ou butylacétylaminopropanoate d'éthyle) ;
  • l'icaridine (picaridine ou KBR 3023 ou hydroxyethyl isobutyl piperidine carboxylate).

Un répulsif d'origine naturelle est également recommandé :

  • le citridiol ou PMD (p-menthane-3,8-diol).

Vous pouvez aussi imprégner les tissus à l'aide d'un répulsif pour vêtements à base de perméthrine. Cela permet de compléter la protection des zones découvertes de la peau. L'efficacité dure plusieurs semaines : ces produits résistent aux lavages des vêtements même en machine !

Demandez systématiquement conseil à votre pharmacien afin que ces répulsifs conviennent à toute la famille. Certaines formulations sont adaptées aux enfants et aux femmes enceintes.

4) S'inspecter le corps pour se débarrasser des tiques

Après une activité en nature, examinez minutieusement la totalité de votre corps. Cet examen doit être réalisé le plus rapidement possible pour vous débarrasser des tiques au plus vite ! Vous diminuerez ainsi le risque de transmission d'agents infectieux. L'examen minutieux est :

  • visuel, à la recherche d'un petit point sombre inhabituel. Utilisez un miroir pour inspectez les endroits difficilement visibles, et demandez à une autre personne d'examiner votre dos et votre cuir chevelu ;
  • tactile, à la recherche d'une aspérité inhabituelle.

Lors de cet examen minutieux, soyez particulièrement attentif aux zones les plus appréciées par les tiques :

  • les aisselles et les creux poplités (arrière des genoux) ;
  • le nombril et les zones génitales ;
  • le cuir chevelu et les conduits auditifs.

N'oubliez pas de bien inspecter vos enfants. Vous pouvez les sensibiliser aux tiques en leur montrant la brochure « Les conseils de prudence, la tactique anti-tiques » de Santé publique France.

5) Retirer une tique après une morsure

Les erreurs à ne pas faire

Pour retirer une tique, n'utilisez jamais de produit pour « l'étouffer » ou « l'endormir » tels que l'alcool, l'éther, les huiles végétales ou les huiles essentielles. De même, n'essayez pas de désinfecter la peau alors que la tique est en place. Ces méthodes entraînent la régurgitation de la tique pour se détacher. Le risque de transmission de maladies augmente alors fortement ! En tentant de retirer la tique avec les ongles, vous risqueriez de laisser le rostre (tête) dans votre peau.

La méthode conseillée du tire-tique

L'utilisation d'un tire-tique est la méthode la plus adaptée pour enlever une tique de la peau. Attention, le tire-tique a la forme d'un pied de biche mais il ne s'emploie pas de la même façon : un effet de levier laisserait le rostre de la tique dans la peau. Insérez délicatement le crochet sous la tique au plus près de la peau, puis tournez doucement jusqu'à ce que la tique se décroche.

En l'absence de tire-tique, une autre méthode moins adaptée consiste à utiliser une pince à épiler, à saisir la tique au plus près de la peau, et à tirer jusqu'à ce qu'elle se détache. Pour plus d'informations, consultez la brochure Maladie de Lyme et prévention des  piqûres de tiques de Santé publique France.

Les bons réflexes après avoir retiré la tique

Aussitôt après avoir ôté la tique, tuez-la sans la saisir à mains nues (avec un mouchoir par exemple), jetez-la à la poubelle dans un mouchoir et désinfectez votre peau avec un antiseptique. Vérifiez bien que le rostre (tête) de la tique ne soit pas resté dans la peau. Si tel est le cas, consultez votre médecin qui pratiquera une petite incision pour tout enlever.

N'oubliez pas d'emporter votre tire-tique et un antiseptique avec vous lors des activités en nature pour être le plus réactif possible en cas de morsure de tique !

6) Surveillez la zone de la piqûre de tique

Dans les semaines qui suivent, surveillez les symptômes qui pourraient suggérer la maladie de Lyme tels que l'apparition :

  • d'un érythème migrant au point de morsure ou même ailleurs. Il s'agit d'une plaque ronde et rouge qui s'étend sur la peau ;
  • de douleurs notamment articulaires, de fièvre, ou de fatigue inexpliquée ;
  • de troubles neurologiques comme des fourmillements ou une paralysie.

Dans ce cas, consultez rapidement votre médecin qui évaluera les symptômes et pourra vous prescrire un traitement antibiotique adapté.

7) Traiter les animaux de compagnie contre les tiques

Les tiques se nourrissent du sang des animaux, notamment des mammifères. Pour protéger vos compagnons, des traitements anti-tiques existent pour les chiens et les chats. Il existe des solutions sous forme de pipettes (spot-on) à répartir sur le dos de l'animal ou de sprays à pulvériser sur le poil, des flacons de poudre, des colliers ou encore des comprimés à faire avaler.

Demandez conseil à votre vétérinaire ou votre pharmacien. Attention, certaines molécules disponibles sur le marché traitent uniquement les infestations par les puces et ne sont pas efficaces sur les tiques !

Le traitement régulier de votre animal de compagnie permet :

  • de le protéger contre les maladies animales véhiculées par les tiques comme la piroplasmose, la maladie de Lyme, ou l'ehrlichiose ;
  • de protéger la famille en luttant contre la prolifération des tiques. Pour plus de renseignements, lisez notre article sur les morsures de tiques vectrices de maladies.

Adoptez ce dernier réflexe anti-tiques : inspectez votre animal régulièrement pour retirer les tiques au plus vite après une balade dans l'herbe.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 1 Août 2019

Tags : santé famille

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

** Utilisez les produits biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.

Découvrez aussi...

Tiques 1920x440 2

Tiques : des morsures vectrices de maladies

Du printemps à l'automne, c'est la saison des tiques. Ce parasite de la peau se nourrit de notre sang et de celui des animaux. Les morsures de tiques ne sont pas anodines : elles peuvent transmettre la maladie de Lyme et d'autres pathologies.

Publié le : 1 Août 2019

Lire la suite

Tags : santé famille

1920x440 allergies adultes

Allergie respiratoire, une gêne au quotidien

Que vous viviez dans une ville, à la campagne, au bord de la mer ou en montagne, les allergènes sont présents partout. Chez certaines personnes, ils peuvent entraîner des allergies respiratoires. Qui peut être concerné, comment et où ? Peut-on les soigner grâce à des solutions naturelles ? Réponses du Professeur Josling.

Publié le : 16 Mai 2017
Révisé le : 19 Mars 2019

Lire la suite

Tags : interview pathologie allergies santé

Voir tous les articles Vie de famille

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums