OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

La protection solaire

Vie de famille

La protection solaire

La protection solaire

Se protéger du soleil est primordial pour son capital santé. Comment choisir une protection solaire adaptée parmi les indices solaires, les filtres chimiques et les filtres minéraux ?

Pourquoi se protéger du soleil ?

Le rayonnement solaire est incriminé dans de nombreuses maladies. Limiter la surexposition solaire préviendrait 4 cancers cutanés sur 5.

Les rayons solaires

Dans le spectre lumineux, les rayons UV (ultra-violets) sont situés au-delà de la couleur violette, et sont invisibles. Il en existe 3 types :

  • Les UVA : 95% des UV arrivant à la surface de la terre. Ils pénètrent la peau jusqu’au derme et induisent une pigmentation immédiate qui ne dure pas. Les UVA sont responsables d’effets à long terme : le vieillissement de la peau et les cancers cutanés. Ils traversent  les verres (vitres,…)
  • Les UVB : 5 % des UV arrivant à la surface de la planète. Ils pénètrent jusque dans l’épiderme. Ils sont responsables des coups de soleil, de l’épaississement de la peau, du bronzage. Ils sont arrêtés par les verres (vitres, …)
  • Les UVC : les plus nocifs sont majoritairement absorbés par la couche d’ozone et n’atteignent pas la surface de la terre.

Le bronzage, une protection naturelle ?

La peau a essentiellement 2 moyens de se protéger du soleil :

  • L’épaississement de sa couche cornée : l’hyperkératose
  • La pigmentation mélanique : le bronzage

Le bronzage offre une certaine protection contre les UVB (au maximum un indice de protection SP6) mais pas contre les UVA.

Les autobronzants et accélérateurs de bronzage n’assurent pas de protection UV.

Les compléments alimentaires pouvant donner un teint hâlé et prévenir des lucites (allergies au soleil) ne protègent pas non plus des rayons solaires.

Le capital soleil : un capital à ne pas risquer !

Le capital soleil est propre à chaque personne, il regroupe tous les moyens de défense de la peau face aux agressions solaires.  Il dépend :

  • De l’intensité et de la durée des expositions solaires tout au long de la vie : les expositions avant l’âge de 20 ans sont plus à risque. Les enfants de moins de 2 ans ne doivent pas être exposés directement au soleil !!
  • Du phototype : C’est la sensibilité de la peau au soleil : plus elle est claire, plus elle est sensible. Il existe 4 phototypes, du type 1 pour les peaux très claires au type 4 pour les peaux noires.

Pour en savoir plus sur les bons usages de la protection solaire, cliquez ici.

Comment prévenir le risque solaire ?

C’est l’indice UV qui informe sur la protection solaire la plus adaptée. Il est nécessaire de se protéger dès que l’indice UV est supérieur à 3.

L’éviction solaire 

La quantité d’UVA reçue par la peau est constante au cours de la journée, la quantité d’UVB reçue  dépend de différents facteurs :

  • Les horaires : en été, entre 12h et 16h le soleil est à son zénith, les UVB traversent plus facilement l’atmosphère et sont donc moins filtrés par celui-ci.
  • Les nuages : un nuage épais filtre plus les rayons solaires. Un ciel voilé laisse passer 95% du rayonnement bien que l’impression de chaleur soit réduite.
  • L’altitude 
  • La réverbération : L’eau, les surfaces blanches reflètent près de  85% des rayons solaires, augmentant ainsi la quantité d’UV reçue par la peau. Sous un parasol 50% des UV peuvent passer et le sable reflète 15 à 20% des rayons solaires.

Le port de vêtements couvrants

  • Les vêtements foncés protègent mieux du soleil, même s’ils absorbent les infrarouges et que la sensation de chaleur est plus grande. Les vêtements humides ou mouillés arrêtent moins bien les UV (transpiration)
  • Les lunettes de soleil de catégorie 3 (forte luminosité), ou 4 (luminosité solaire exceptionnelle) sont indispensables pour se protéger les yeux. La catégorie 4 est conseillée pour les bébés et les jeunes enfants

L’utilisation d’une protection solaire 

Un produit de protection solaire doit protéger contre les UVA et les UVB :

  • La protection UVB est définie par un facteur de protection solaire SPF (Sun Protection Factor)
  • La protection UVA minimale est d’au moins un tiers du SPF, et doit couvrir les longueurs d’onde d’UVA les plus élevées

Le produit solaire comportant l’étiquetage SPF et UVA garantit ces critères.

Le choix des indices de protection d’une crème solaire s’effectue selon le phototype. Il existe 4 catégories de protection solaire :

- Faible protection : SPF 6 ou 10

- Moyenne protection : SPF 15, 20 ou 25

- Haute protection : SPF 30 ou 50

- Très haute protection : SPF 50+

La prise de médicaments photosensibilisants impose une protection solaire renforcée, consulter votre pharmacien ou votre médecin pour vérifier votre traitement.

L’écran solaire s’applique avant l’exposition sur toutes les surfaces découvertes sans oublier les mains, les oreilles, les tempes et les pieds. Pour un adulte de corpulence moyenne on préconise environ 36 g (6 cuillères à café)

La protection solaire se renouvelle toutes les 2 heures et/ou après s’être baigné, essuyé ou si transpiration.

Le temps d’exposition ne doit pas être prolongé quel que soit l’indice de protection utilisé.

Les produits de protection solaire : filtres chimiques et filtres minéraux

Les crèmes et laits solaires sont des préparations cosmétiques contenant des filtres chimiques et minéraux  qui protègent la peau des rayons du soleil.

Les filtres chimiques

Ce sont des molécules qui absorbent les UV. Leur efficacité dépend de leur zone d’absorption :

  • Les filtres à spectre étroit absorbent dans les UVB
  • Les filtres à spectre large absorbent dans les UVB et jusqu’aux UVA

Ces filtres peuvent donner des réactions cutanées (irritation, allergie de contact), accentuées par le renouvellement recommandé  des applications. Les filtres chimiques les plus incriminés sont :

  • La benzophénone (ou oxybenzone)*
  • Le 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC)*, et le 3-BC (3-benzylidène camphre)*
  • Les dérivées de l’acide para-aminobenzoïque (PABA)
  • L’octocrylène

*classés parmi les perturbateurs endocriniens

Ces filtres chimiques ne doivent pas être utilisés  sur une peau abîmée et lésée, et chez le nourrisson.

Un effet toxique (perturbateur endocrinien*) a été observé sur l’écosystème marin (poissons et coraux). Il existe des écrans solaires formulés spécifiquement pour préserver l’environnement.

Les filtres minéraux

Les filtres minéraux réfléchissent et dispersent les rayons UV. Ils sont photostables,  peu allergisants et ne sont pas toxiques. Deux filtres minéraux sont utilisés :

  • Le dioxyde de titane
  • L’oxyde de zinc

Les filtres minéraux laissent un effet blanc sur la peau et sont peu fluides ce qui rend moins facile leur application.

Ces filtres minéraux sont souvent formulés en nanoparticules. Ce sont des particules dont la taille varie de 1 à 100 nanomètres (un brin d’ADN mesure 2 nm). Sous cette forme, les crèmes solaires s’appliquent plus facilement et ne laissent pas de traces blanches.

L’Europe considère comme sûre, sur une peau intacte les nanoparticules utilisées à la concentration de 25% maximum dans les produits de protection solaire (règlement CE n°1223/2009).

L'ANSM recommande de ne pas utiliser de produit cosmétique contenant des nanoparticules sur une peau lésée ou à la suite de coup de soleil.

Depuis 2013, les fabricants doivent indiquer la présence de nanoparticules dans la liste des ingrédients cosmétiques, exemple : titanium oxyde [nano]

Les écrans minéraux sont à privilégier pour les nourrissons, les  enfants, les femmes enceintes et les peaux réactives, en évitant les nanoparticules. Préférer les protections minérales écolabellisées sans nanoparticules.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Découvrez aussi...

Preparation voyage 1920x440

Se préparer contre les moustiques pour voyager dans un pays exotique

Les moustiques sont vecteurs de maladies graves dans de nombreuses régions du monde. Avant de voyager dans un pays exotique, préparez-vous contre les moustiques et pathogènes qu'ils transmettent. Notre pharmacien répond aux questions de Lucie, une mère de famille qui désire faire un voyage exotique.

Publié le : 10 Février 2019

Lire la suite

Tags : famille santé

Demangeaisons 1920x440

Qu’est-ce que l’hypersensibilité chimique multiple ?

L’hypersensibilité chimique multiple est un syndrome encore méconnu. Les malades deviennent intolérants à certaines substances chimiques. Ils développent de nombreux symptômes qui altèrent considérablement leur qualité de vie. Découvrez ce syndrome de polytoxicosensibilités.

Voir tous les articles Vie de famille

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums