OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Bébé 0-3 ans

Savoir coucher bébé pour un meilleur sommeil

Bébé 0-3 ans

Savoir coucher bébé pour un meilleur sommeil

Savoir coucher bébé pour un meilleur sommeil

Durant les 3 premières années, bébé construit son rythme biologique. Pleurs, cris, et insomnies éprouvent parfois les parents. Le sommeil du nourrisson est différent de celui d'un adulte. Le comprendre permet d'user des bonnes techniques pour calmer et coucher bébé.

De la naissance de bébé jusqu'à ses 3 ans, son sommeil change. D’abord réparti sur 24 h, il se condense la nuit durant la première année. Après 3 ans, le sommeil du nourrisson et de l'adulte sont semblables.

Les stades du sommeil du nourrisson

Á la naissance, les phases d’éveil et de sommeil du nourrisson sont nombreuses. 4 stades décrivent ces phases :

  • Le sommeil agité : il représente 60% du temps de sommeil de bébé. Il bouge, grimace, respire de manière irrégulière et ses yeux oscillent. Si cette phase peut inquiéter les parents, il est nécessaire de la respecter et de laisser l’enfant dormir. C’est durant cette étape que bébé mémorise, apprend, et régule ses émotions !
  • Le sommeil calme : bébé tombe enfin dans un sommeil profond pour 20 minutes environ. C’est le « calme après la tempête » : bébé ne bouge plus, ses yeux n’oscillent plus et sa respiration est régulière. Il récupère physiquement,  grandit, et continue de mémoriser.
  • L’éveil calme : bébé a ouvert les yeux, respire calmement, suit du regard, et maintient son attention. Après la naissance, ce stade ne dure que quelques minutes. A 3 mois, l’éveil calme peut durer 2 heures d’affilées.
  • L’éveil agité : l’enfant semble perdre patience, son attention est très limitée. Il respire de façon irrégulière, pleure, suce son pouce. Tandis que l’éveil calme est de plus en plus long au fil du temps, l’éveil agité disparait progressivement.

Cette répartition va évoluer au fil des mois.

Le rythme du sommeil du bébé

Un nouveau-né dort beaucoup : de 14 à 17h par jour ! Son sommeil est réparti sur la totalité des 24h. C’est à la fin du 3e mois que la durée de sommeil de bébé diminue : de 12 à 15h jusqu’à son premier anniversaire. Mois après mois, l’horloge biologique du nourrisson devient mature et la faim rythme ses journées.

C’est durant les 6 premiers mois que l’enfant apprend à différencier le jour de la nuit. On dit que le « rythme circadien » se met en place. Certains processus biologiques (sécrétions hormonales, température corporelle, tension artérielle…) sont également corrélés à cette alternance de veille/sommeil.

A l’âge d’un an, la nuit du nourrisson est en général continue. On dit que bébé « fait ses nuits » : il dort 5 à 6h sans être réveillé par la faim.

Les siestes de bébé

La journée de bébé est rythmée par les siestes à partir du 6e mois :

  • Á 6 mois, une sieste de 2 à 3h le matin, puis de 2 siestes d'1h à 1h30 l’après-midi coupent la journée.
  • De 6 mois à 1 an, deux siestes de 1 à 2h ponctuent chaque demi-journée.
  • Á 18 mois, certains enfants font 2 siestes, d'autres n'en font plus qu'une seule.
  • De 2 à 3 ans, la sieste reste un besoin physiologique qu'il faut respecter. Attention cependant à ce que bébé ne dorme pas trop la journée au risque qu'il se réveille la nuit ! Une sieste unique de 2h l’après-midi devrait suffire.

Certains nourrissons ont davantage besoin de sommeil que d'autres. Ne vous alarmez pas si les siestes de bébé ne coïncident pas parfaitement avec cette règle théorique.

Le sommeil de bébé

Coucher bébé pour un meilleur sommeil

Coucher bébé, c’est un véritable rituel. Ses parents lui donnent les repères nécessaires à son endormissement, tout en favorisant son autonomie vis-à-vis du sommeil.

Le rituel du coucher

Pour un sommeil serein, il faut savoir diminuer progressivement les sollicitations le soir. Bébé doit s'endormir dans le calme. Les activités énervantes et les apprentissages intensifs doivent donc cesser.

Les parents seront attentifs aux signes de fatigue de l'enfant : bâillements, manque de maintien de la tête... C'est le moment de le mettre au lit. Tentez d’identifier l’heure du besoin de sommeil, et calez le rituel du coucher au même moment tous les jours.

Quelques règles  permettront à l'enfant de bien différencier le sommeil et la veille :

  • L’alimentation fait partie de la veille. Endormir un nourrisson au biberon ou à l’allaitement trouble ses repères après son 4e mois. Á partir du 6e mois, beaucoup d'enfants n'ont plus besoin de se nourrir durant la nuit.
  • Le berceau demeure le lieu exclusif du sommeil. Les activités de jeu ou d'éveil n'ont pas lieu d'être dans le berceau !
  • La chambre et le berceau sont des lieux calmes. Il ne faut jamais punir en mettant l’enfant au lit : il identifierait son couchage comme une source de stress.

Le rituel du coucher, qui ne doit pas durer plus de 15 minutes, est une série de repères répétés dans le même ordre et dans le calme pour préparer le sommeil.  Fredonnez une chanson douce, lisez une histoire, faites un câlin : ces techniques se valent toutes. Avant de sortir doucement de la chambre, souhaitez lui bonne nuit.

Le silence total n’est pas obligatoire : les bruits familiers sont rassurants pour le nourrisson qui glissera peu à peu dans le sommeil.

Vous pouvez aussi lire nos recommandations du couchage de bébé.

Les objets pour coucher bébé

Le doudou peut rassurer bébé qui projette en lui la figure d’attachement, c'est-à-dire de la personne qui prend soin de lui.

La sucette (appelée couramment la tétine) favorise l’endormissement : la succion est relaxante puisqu'elle diminue le rythme cardiaque. Son usage est surtout intéressant durant les 6 premiers mois. Il est déconseillé d'enduire la sucette de miel ou de sucre, au risque de favoriser le développement des caries. La succion du pouce reproduit le même schéma.

La couverture d’emmaillotage rassure bébé durant les 3 premiers mois. Certaines précautions sont à prendre en compte :

  • Elle doit laisser libre les jambes pour éviter les risques de luxation de la hanche.
  • Elle ne doit plus servir après l'âge de 3 mois en raison d'une augmentation des cas de mort subite du nourrisson lorsque le bébé se retourne. Bébé devra s'en passer progressivement.
  • Une sage-femme peut vous montrer la technique de pose. Il existe aussi des gigoteuses dénuées de bras, plus faciles d’utilisation.

Les troubles du sommeil de bébé

Jusqu’à l’âge de 3 ans, les causes médicales représentent 20% des problèmes de sommeil des nourrissons.

Cris, pleurs, insomnies : quand s’inquiéter ?

Les signes qui doivent vous alerter sont :

Des cris, une agitation et des pleurs qui durent et ne sont pas consolables ;

  • Une souffrance évidente : bébé se tortille, ses pleurs sont inhabituels ;
  • Des insomnies fréquentes et répétées ;
  • Une fatigue au réveil ;
  • Une fièvre, un manque d’appétit la journée.

Dans ces cas, consultez votre médecin sans tarder. Vous pouvez lui relater la façon dont vous gérez le sommeil de votre enfant, les habitudes d'endormissement, les réveils nocturnes, la régularité de ses siestes...

Des problèmes digestifs qui troublent le sommeil

Certains troubles digestifs caractéristiques des premiers mois de la vie peuvent entrecouper le sommeil de bébé. Parmi les premières causes des troubles du sommeil des nourrissons, on trouve des troubles digestifs, notamment :

  • Le reflux gastro-oesophagien, ou RGO, correspond à la remontée du contenu acide de l'estomac dans l'oesophage, le tuyau qui le relie à la bouche. Des régurgitations peuvent survenir jusqu'à l'âge d'un an après les repas.
  • L'allergie aux protéines de lait de vache est une allergie qui se manifeste dès les premiers mois de vie. Des manifestations retardées telles que des régurgitations persistantes, des diarrhées, ou un eczéma peuvent venir troubler le sommeil.
  • La colique du nourrisson, qui provoque des ballonnements chez l'enfant. Les crises, douloureuses, réveillent bébé qui pleure volontiers et longtemps.
  • Diarrhées, constipations...

De nombreuses autres causes peuvent troubler le sommeil de bébé, et nécessitent, elles aussi, une consultation médicale : poussées dentaires, infections…

Calmer bébé et l’aider à dormir au naturel

L’alimentation du nourrisson peut être la cause de réveils nocturnes. Avec l'avis du pédiatre, des solutions de nutrition adaptées existent.

Les aliments et le sommeil de bébé

Que vous allaitiez ou non n'a pas d'incidence directe sur le sommeil de bébé. Mais il est parfois nécessaire, en accord avec le pédiatre, de changer l'alimentation du nourrisson lorsqu'il souffre de troubles digestifs qui impactent son sommeil.

Par exemple, certains laits infantiles, contenant des épaississants (caroube ou amidon) permettent de lutter contre les reflux gastro-oesophagiens (RGO). D'autres contiennent des fibres alimentaires qui concourent à la satiété des enfants qui ont toujours faim.

Des solutions naturelles pour calmer bébé

Certaines souches homéopathiques peuvent être conseillées par un professionnel de santé pour aider bébé à dormir. C'est aussi le cas de certaines solutions de phytothérapie. Ces traitements sont toujours de courte durée.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 24 Octobre 2018

Tags : enfant sommeil

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

(1) En plus du lait, l'eau est la seule boisson indispensable. Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant. www.mangerbouger.fr

Découvrez aussi...

Couchage de bebe

Les recommandations de couchage du bébé

Dormir est la principale activité du nourrisson et un bon sommeil est primordial pour son développement. Du choix du berceau, à la prévention de la tête plate, voici tous les conseils de couchage pour votre bébé.
Hygiene nasale bebe snhn

Les pathologies ORL chez le bébé

Rhume, bronchiolite, otite, les pathologies ORL du bébé sont récurrentes les premières années de vie. Quels sont les conseils pour les prévenir ?

Publié le : 8 Janvier 2018
Révisé le : 23 Octobre 2018

Lire la suite

Tags : rhume Hygiène nasale interview

Voir tous les articles Bébé 0-3 ans

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums