OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

Dermatite atopique : le rôle du microbiote

Vie de famille

Dermatite atopique : le rôle du microbiote

Dermatite atopique : le rôle du microbiote

La dermatite atopique est la maladie de peau de l'enfant la plus fréquente en France. Chez les personnes atteintes, les poussées d'eczéma témoignent d'un déséquilibre de la peau et de l'immunité. Et si les micro-organismes de la flore cutanée et intestinale contribuaient à l'évolution de cette pathologie ? Découvrez le rôle du microbiote dans la dermatite atopique, et comment favoriser son équilibre.

La dermatite atopique, un eczéma chronique

L'eczéma peut caractériser de nombreuses dermatoses (maladies de peau) différentes. On trouve par exemple l'eczéma de contact, l'eczéma nummulaire, l'eczéma variqueux... La dermatite atopique, encore appelée eczéma atopique, est surtout rencontrée chez le nourrisson et le jeune enfant. Elle concerne plus d’un enfant sur dix.

Les poussées d'eczéma de la dermatite atopique

La dermatite atopique (ou eczéma atopique) est une maladie de peau chronique. Elle suit une évolution par poussées d'eczéma, entrecoupées de périodes de rémissions.

Les plaques inflammatoires d'eczéma sont caractérisées par :

  • une rougeur ;
  • des petites vésicules qui se rompent et suintent ;
  • des squames et des croûtes ;
  • une démangeaison.

Les lésions d'eczéma du nourrisson sont souvent aiguës avec des vésicules qui suintent sur des plaques très inflammées. Elles touchent d'abord les joues, le front, ainsi que les faces externes des bras et des cuisses, puis les mains et les chevilles ainsi que les plis des coudes et des genoux.

Les autres composantes de la dermatite atopique

La xérose, c'est-à-dire une sécheresse intense de la peau, est une composante caractéristique de la maladie. La dermatite atopique survient généralement chez des enfants qui présentent un terrain allergique, c'est-à-dire que nombre d’entre eux développeront également d'autres pathologies allergiques comme l'asthme, la rhinite allergique, ou encore des allergies alimentaires.

Une consultation chez le pédiatre ou chez un dermatologue est nécessaire. Les démangeaisons entraînent de surcroît des lésions de grattage qui sont susceptibles de s'infecter.

Les origines de la dermatite atopique

La dermatite atopique provient d'un trouble génétique qui impacte l'équilibre cutané. Selon l'INSERM, plus de la moitié des personnes touchées par la dermatite atopique ont un parent atteint par la maladie. Chez ces personnes, on note une altération :

  • du film hydrolipidique cutané, c'est-à-dire de la barrière formée par le sébum et la sueur en surface de la peau ;
  • du ciment intercornéocytaire, c'est-à-dire de la cohésion entre les cellules en surface de la peau.

Les allergènes responsables de l'eczéma s'immiscent ainsi plus facilement dans la peau et entraînent davantage de réactions inflammatoires locales par une stimulation du système immunitaire. On dit que la peau est plus perméable aux allergènes. C'est alors que des plaques d'eczéma apparaissent.

L'évolution de la dermatite atopique

En règle générale, la dermatite atopique apparaît durant le premier trimestre de la vie et s'améliore aux alentours de 5 à 6 ans. Elle peut d'ailleurs complètement disparaître. Il arrive toutefois qu'elle perdure à l'adolescence ou à l'âge adulte (10 à 15% des cas selon l'INSERM), voire débute à un âge avancé de la vie.

Le rôle du microbiote dans la dermatite atopique

De nouvelles études de recherche ont permis de mieux comprendre le rôle que jouent les micro-organismes présents sur notre peau et dans nos intestins dans l'apparition de la dermatite atopique.

Le microbiote cutané et la dermatite atopique

Le microbiote cutané correspond à l'ensemble des micro-organismes présents sur la peau. Parmi eux, de bonnes bactéries nous rendent de grands services en régulant l'équilibre de la peau et en diminuant les risques infectieux et inflammatoires cutanés.

Une dysbiose cutanée, c'est-à-dire un déséquilibre du microbiote cutané, a été mise en évidence chez les personnes touchées par la dermatite atopique. La diversité bactérienne est diminuée, ce qui permet à une bactérie pathogène (Staphylococcus aureus ou le staphylocoque doré) de proliférer. Cette espèce de staphylocoque jouerait un rôle prépondérant dans les poussées d'eczéma. Il est aussi responsable de surinfections lorsque la peau est lésée suite au grattage des plaques d'eczéma.

Le microbiote intestinal et l'eczéma atopique

Le microbiote intestinal correspond à l'ensemble des micro-organismes qui vivent dans nos intestins. Des études de recherche récentes ont pu démontrer un phénomène étonnant : certaines bactéries de notre microbiote intestinal migreraient vers nos organes lymphoïdes intestinaux, responsables de l’immunité des muqueuses intestinales, mais aussi vers d’autres organes de l’immunité plus éloignés dans l’organisme comme la rate et certains ganglions. Ces bactéries seraient capables de moduler nos mécanismes de défenses en jugulant l’inflammation cutanée mais aussi notre tolérance vis-à-vis de bactéries du microbiote !

Un dysfonctionnement de ce phénomène interviendrait dans l'apparition de la dermatite atopique. Des dysbioses intestinales, ou déséquilibres du microbiote intestinal, ont été relevées chez des enfants souffrant de cette maladie de peau.

Dermatite atopique : prévenir l'eczéma, respecter le microbiote

Prévenir les poussées d'eczéma de la dermatite atopique, c'est avant tout favoriser un bon équilibre de la peau et du microbiote cutané. Choisissez des produits d'hygiène respectueux de la peau, et adoptez les bons gestes pour éviter les irritations.

Eviter l'irritation de la peau de bébé

Certaines mesures simples permettent d'éviter d'irriter la peau des nourrissons touchés par la dermatite atopique :

  • Evitez l'assouplissant et les grandes quantités de lessive car ces produits restent dans les fibres textiles.
  • Privilégiez les fibres naturelles pour les vêtements comme le coton.
  • Evitez de trop habiller les enfants, et respectez une température ambiante pour l’habitat (18°C à 20°C). La sudation et la macération favorisent les démangeaisons et le grattage.
  • Evitez d'étendre le linge à l'extérieur pendant la saison des pollens.
  • Coupez les ongles courts pour diminuer les lésions de grattage qui pourraient s'infecter.
  • Limitez la durée des bains à 10 minutes, et la température de l'eau à 37°C maximum.
  • Séchez la peau en la tamponnant avec la serviette.

Laver bébé en respectant le microbiote de bébé

Pour la toilette, évitez les savons de Marseille, d'Alep et autres gels douche dont le pH est beaucoup trop alcalin. Leur effet « décapant » déstabilise la flore cutanée et assèche la peau. Ces produits favorisent la résurgence des poussées d'eczéma.

Utilisez des produits d'hygiène spécifiquement formulés pour les  peaux atopiques. Leur degré d'acidité sont dit à « pH physiologique », ce qui évite de trop mettre à mal le microbiote cutané. Des soins lavants surgras, des syndets, ou encore des huiles lavantes adaptées sont disponibles chez votre pharmacien.

Certains produits lavants contiennent des probiotiques, c'est-à-dire des souches bactériennes qui favorisent l'équilibre du microbiote cutané. D'autres renferment des prébiotiques : il s'agit de sucres (polysaccharides) dont les bonnes bactéries du microbiote cutané se nourrissent.

Hydrater la peau et favoriser l'équilibre du microbiote

L'hydratation quotidienne de la peau à l'aide de crèmes barrière (qui isolent et protègent la peau des agressions extérieures) ou de soins émollients permet :

  • de favoriser l'hydratation de la peau en restaurant le film hydrolipique cutané et en captant l'eau grâce à des agents humectants ;
  • de diminuer la perméabilité cutanée aux allergènes car ils restaurent la barrière cutanée en comblant les espaces intercornéocytaires.

Ces soins seront d'autant plus hydratants s'ils sont appliqués après le bain ou la douche. Les produits d'hydratation adaptés à la dermatite atopique ne nuisent pas au microbiote cutané. Ils peuvent être appliqués sans restriction, demandez conseil à votre pharmacien.

Certains soins émollients anti-démangeaisons contiennent des probiotiques ou des prébiotiques afin de contribuer à l'équilibre du microbiote cutané.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 15 Octobre 2019, révisé le : 15 Octobre 2019

Tags : vie de famille santé

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

Découvrez aussi...

Tiques 1920x440 2

Tiques : des morsures vectrices de maladies

Du printemps à l'automne, c'est la saison des tiques. Ce parasite de la peau se nourrit de notre sang et de celui des animaux. Les morsures de tiques ne sont pas anodines : elles peuvent transmettre la maladie de Lyme et d'autres pathologies.

Publié le : 1 Août 2019

Lire la suite

Tags : santé famille

Tiques 1920x440 1

Les 7 conseils de prudence anti-tiques

Les morsures de tiques sont parfois vectrices de maladies. Pour s'en prémunir durant la belle saison, toute la famille peut adopter les bons réflexes pour éviter de se faire piquer. Découvrez les 7 conseils de prudence anti-tiques !

Publié le : 1 Août 2019

Lire la suite

Tags : santé famille

Voir tous les articles Vie de famille

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums