OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

Hygiène des oreilles : l’intérêt du lavage auriculaire

Accueil > Vie de famille > Hygiène des oreilles : l’intérêt du lavage auriculaire

Vie de famille

Hygiène des oreilles : l’intérêt du lavage auriculaire

Hygiène des oreilles : l’intérêt du lavage auriculaire

Les bouchons de cérumen sont bénins mais ils sont responsables de pertes transitoires d’audition et de vertiges. Si certaines solutions existent pour en venir à bout, une hygiène régulière des oreilles permet de les éviter. Découvrez les gestes de base pour le lavage des oreilles, d'autant plus important si vous êtes prédisposés aux bouchons de cérumen.

 

Les gestes de base pour le nettoyage des oreilles

Certains gestes sont responsables de la formation de bouchons d’oreilles. Il faut les éviter et apprendre à se laver les oreilles en douceur.

Se laver les oreilles avec une solution liquide

Disponibles en pharmacie, des solutions de lavage existent en dosette ou en spray pour prévenir la formation des bouchons de cérumen. Non irritants, des agents lavant doux dissolvent les particules cireuses de cérumen pour une élimination plus facile. Elles permettent aussi d’hydrater la peau du conduit auditif externe. Attention, ces solutions sont contre-indiquées en cas de perforation du tympan.

Après avoir penché la tête du côté opposé de l’oreille à nettoyer, la solution est à instiller dans le conduit externe. Il est alors possible de rincer avec de l’eau claire ou du sérum physiologique puis d’essuyer doucement l’entrée du conduit auditif externe.

Le sérum physiologique est employé de la même façon pour l’hygiène auriculaire. Instillé directement dans le conduit auditif, il nettoie mais ne dissout pas aussi efficacement le cérumen que les agents lavant doux. Attention à ne pas diriger le jet directement sur le tympan, ni à appliquer une pression trop forte avec une dosette ou une poire à lavement.

Sauf avis médical contraire, ces solutions ne doivent pas être utilisées plus de 2 fois par semaine pour une hygiène optimale. Pour son rôle protecteur cutané, anti-impuretés, et anti-microbes, le cérumen doit être respecté. L’éliminer trop fréquemment serait contre-productif.

Les faux amis du nettoyage des oreilles !

L’utilisation du coton-tige et du cure-oreille est à éviter car ils sont souvent mal utilisés. Ces instruments pénètrent trop loin dans le conduit auditif externe et agressent la peau. C’est aussi le cas des trombones ou autres objets effilés parfois utilisés. Ils peuvent  provoquer des lésions du tympan, et des irritations de la peau du conduit auditif externe. De plus, ces objets sont régulièrement responsables de la formation de bouchons de cérumen : ils tassent le cérumen au fond de l’oreille et leurs usages répétés entraînent une surproduction de cérumen.

Il existe des bâtonnets munis d'une coupelle à leur extrémité, et adaptés à l'anatomie du conduit auditif. Ils ont pour avantage de ne pas tasser le cérumen au fond de l'oreille.

Respecter la cire d’oreille

Parler de l’intérêt du lavage des oreilles, c’est aussi combattre une idée reçue : le cérumen n’est pas sale. Cette substance naturelle est un rempart intéressant contre les agents qui pourraient nuire à l’oreille externe. Il faut donc le respecter plutôt que de vouloir l’éliminer à tout prix. Un nettoyage trop intense peut même favoriser l’apparition d’otites externes, c’est-à-dire l’inflammation du conduit auditif externe. Il est même conseillé d’arrêter l’usage des solutions de nettoyage durant le traitement des otites.

Le nettoyage des oreilles 1 à 2 fois par semaine avec une solution adaptée qui permet de drainer les impuretés et autres microbes emprisonnés par le cérumen. Il permet aussi d’éviter la formation de bouchons de cérumen, notamment chez les personnes prédisposées. Les personnes qui portent des prothèses auditives devront en plus nettoyer soigneusement leurs appareils selon les préconisations du constructeur ou de leur audioprothésiste.

Si la cire d’oreille vous dérange particulièrement, ou qu’elle s’avère inesthétique, le cérumen peut être éliminé mécaniquement durant la toilette et avec douceur. Un mouchoir ou une compresse humide feront l’affaire, mais son élimination doit se résumer à la partie la plus externe du conduit auditif externe et au pavillon.

Les adeptes de la piscine ou de baignades en mer ne doivent pas intensifier le lavage du conduit auditif. Il est préférable de s’atteler à bien sécher la partie externe de l’oreille en tamponnant avec un linge propre et sec, un mouchoir ou une compresse. L’humidité favorise en effet l’apparition d’otites externes.

Jusqu’à l’âge de 7 ans, les enfants ont un conduit auditif plus étroit que les adultes. Ils sont davantage sujets à l’accumulation de cire d’oreille, et l’usage de coton-tiges ou cures oreilles est encore plus risqué. Certaines solutions liquides sont adaptées pour le nettoyage d’oreilles des enfants et même chez les bébés à partir de 6 mois.

Comment se forment les bouchons de cérumen ?

L'oreille est l'organe responsable de l'audition, mais aussi de l'équilibre du corps. Quand elle se bouche, l’ouïe est touchée, et des vertiges peuvent apparaître.

Le conduit auditif externe 

L'oreille externe capte et amplifie les sons grâce à son pavillon fait de cartilage. Le conduit auditif externe, en forme de corne, fait suite au pavillon. Il mène les sons au tympan, une membrane vibrante qui transmet les vibrations aux osselets de l'oreille moyenne. Enfin, l’oreille interne reçoit les vibrations sonores et les transmet au cerveau sous la forme d’impulsions électriques via le nerf auditif. L’oreille interne est également impliquée dans l’équilibre du corps.

Le conduit auditif externe, aussi appelé canal auriculaire, est étroit : il mesure moins d'un centimètre de diamètre. Il est en outre coudé, ce qui peut favoriser son obturation. Dans la partie la plus externe du conduit, on trouve de nombreux poils qui gardent l'entrée : leur rôle est d'empêcher les poussières les plus grosses de pénétrer.

Situées dans le derme du conduit auditif externe, des glandes cérumineuses sécrètent de la cire d'oreille qui vient recouvrir la peau. Cette substance cireuse s'appelle le cérumen.

Le rôle du cérumen

Le cérumen, ou cire d'oreille, joue plusieurs rôles dans l’oreille externe :

  • Il capte et retient les petites impuretés qui réussissent à pénétrer le conduit auditif externe.
  • Il élimine ces impuretés en glissant progressivement vers le pavillon. Cette sorte de tapis roulant est mis en action lorsque vous mastiquez les aliments (ce qui créé de petits mouvements pour la progression du cérumen). Le renouvellement cellulaire de la peau du conduit auditif externe participe à ce mécanisme d'expulsion en créant un mouvement du fond de l’oreille vers la sortie.
  • Il crée sur la peau un film protecteur, antibactérien et antifongique (contre les champignons). Ce film est aussi nourrissant pour la peau puisqu'il contient beaucoup de lipides, des molécules grasses.

La formation de bouchons de cérumen

En obturant le conduit auditif externe, les bouchons de cérumen s’opposent à la transmission des vibrations sonores. Ils sont ainsi responsables de surdités, accompagnées d’acouphènes et de bourdonnements. L’oreille est parfois douloureuse et le conduit auditif externe peut démanger. En outre, l’oreille interne ne peut plus interpréter le message auditif correctement : l’équilibre est touché, et des vertiges peuvent être ressentis.

Certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres à former des bouchons de cérumen :

  • Les personnes qui sécrètent naturellement de grandes quantités de cérumen, mais aussi un cérumen sec (c’est notamment le cas chez les personnes âgées).
  • Les personnes ayant un conduit auditif externe étroit : c’est notamment le cas des enfants.

  • Les sujets ayant une grande quantité de poils dans la partie externe du conduit auditif : le cérumen a du mal à être évacué.
  • Si l’hygiène des oreilles fait appel à une utilisation trop fréquente de coton-tiges, de cures oreilles, ou d’autres ustensiles. La peau de l’oreille externe répond à cette agression par une sécrétion de cire d'oreille intense.
  • Le port d'appareils auditifs, l'usage de bouchons anti-bruit en mousse, en silicone ou en cire, et de casques audio intra-auriculaires provoque également une surproduction de cérumen.
  • Les baignades fréquentes sont aussi susceptibles de favoriser les bouchons de cérumen. Si l’eau, notamment salée ou tiède, peut a priori  permettre de nettoyer le conduit auditif, l’action physique de la baignade tasse le cérumen au fond de l’oreille et donne du volume à cette matière cireuse.

Venir à bout d’un bouchon de cérumen

Si un bouchon d’oreille obture votre conduit auditif, vous pouvez tenter de le dissoudre vous-même. Cependant, dans certains cas, la consultation médicale est obligatoire.

Dissoudre le bouchon de cérumen

Des solutions disponibles chez votre pharmacien sont formulées pour dissoudre les bouchons de cérumen. Formulés à base d’agents tensioactifs ou d’huile de xylène, la dissolution du bouchon demande en général 3 jours de traitement. En penchant la tête afin de conserver le liquide dans le conduit auditif externe, il est nécessaire de réaliser un bain d’oreille d’une à dix minutes selon les produits.

Le bain d’oreille avec des produits huileux, un rinçage doux à l’eau tiède et une poire auriculaire permet d’évacuer le cérumen progressivement si le bouchon de cérumen est récent et encore mou. Dans le cas des agents tensioactifs, il suffit d’essuyer les écoulements à la sortie de l’oreille.

Cependant, si le bouchon date et que le cérumen est sec, on parle de bouchon dur. L’intervention d’un médecin peut se révéler nécessaire, mais l’instillation de solutions pour dissoudre les bouchons facilitera l’extraction.

Ces produits sont contre-indiqués en cas de perforation tympanique. En cas de doute sur leur utilisation, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Une fois le bouchon de cérumen dissout, suivre une hygiène hebdomadaire douce et adaptée permet d’éviter les récidives.

Demander l’avis d’un médecin

Si vous doutez de l’intégrité de votre tympan, une consultation chez votre médecin s’impose avant toute introduction de liquide dans votre oreille. Des infections pourraient se développer rapidement.

Par ailleurs, si le bouchon ne cède pas au traitement à la maison, un médecin ORL pourra l’extraire.

En cas de fièvre, de douleur importante ou persistante, si l'oreille est infectée ou si des démangeaisons à l’intérieur du conduit auditif externe persistent, il est nécessaire de consulter votre médecin.

 

 

 

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Sources

 

 

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

* Ce dispositif médical est un produit de santé qui porte au titre de la réglementation le marquage CE. Lire attentivement les instructions avant utilisation. Demandez conseil à votre pharmacien.

Découvrez aussi...

Coup bleu bosse

Comment soulager les bleus, les coups, les bosses du quotidien ?

Une chute, un coup et aussitôt apparaissent un bleu ou bien une bosse… Adoptez les bons gestes pour limiter leur développement et soulager la douleur.
Poux 1920x440 2

Poux, morpions, gale : vrai/faux sur les traitements

Parasites externes de l’homme, les poux, les morpions et la gale se ressemblent mais ne se traitent pas de la même façon. Locales ou par voie orale, les solutions antiparasitaires suscitent de nombreuses questions.

Voir tous les articles Vie de famille

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums