OK
Logo hifamilies mobile
  • Logo hifamilies
    Connexion

    Vie de famille

    L'intérêt du lavage nasal dans le rhume

    Vie de famille

    L'intérêt du lavage nasal dans le rhume

    L'intérêt du lavage nasal dans le rhume

    Laver son nez au cours d’un rhume permet d’en améliorer les symptômes et d’en réduire la durée. Comment et avec quoi est-il conseillé de laver son nez au cours d’un rhume ?

    L’hiver arrive… le rhume aussi !

    Plus de 200 virus !

    Le rhume ou rhinite infectieuse saisonnière est une infection virale causée par plus de 200 types de virus. Raison pour laquelle il est très difficile de concevoir un vaccin.

    Les rhumes sont très fréquents, 2 à 3 rhumes par an chez les  adultes en moyenne, et sont encore plus fréquents chez les enfants.

    Des signes qui ne trompent pas

    C’est une affection très contagieuse mais heureusement bénigne. Le rhume  évolue naturellement vers la guérison  le plus souvent, en 1 à 2 semaines.

    Une fois en contact avec le virus,  Il faut 1 à 3 jours avant que les symptômes apparaissent :

    • Un nez bouché
    • Un écoulement nasal clair ou purulent
    • Des éternuements
    • Des maux de gorge avec parfois de la toux
    • Des maux de tête
    • De la fatigue
    • De la fièvre modérée (38°C)

    Quand consulter ?

    Chez les adultes et les grands enfants, il est nécessaire de consulter quand la fièvre persiste, que la fatigue est intense, et lorsqu’un traitement symptomatique classique ne permet pas de calmer les douleurs.

    Un rhume n’évolue pas forcément par la guérison, il  peut se compliquer en gagnant les sinus et évoluer en sinusite. D’autres complications peuvent survenir : otite, conjonctivite, bronchite…

    10% des rhumes se compliquent d’une sinusite bactérienne, pour éviter une telle évolution il est donc important de bien prendre en charge le simple rhume.

    Pourquoi parle-t-on de rhinopharyngite ?

    Un rhume est au départ localisé au niveau des fosses nasales, on parle de rhinite, « ite » pour inflammation, c’est une inflammation  de la muqueuse nasale. L’infection peut se répandre au pharynx situé juste en dessous et en arrière du palais, on parle alors d’une rhinopharyngite (inflammation de la muqueuse nasale et du pharynx).

    Le rhume est très contagieux

    Les virus sont transmis par inhalation de gouttelettes contaminées et projetées dans l’air par des personnes infectées, par la toux, les éternuements, voire même en parlant. La transmission se fait aussi par les mains ou par des objets contaminés (poignées de porte, téléphone, caddie de supermarché)

    Les rhinovirus peuvent survivre de plusieurs heures à plusieurs jours sur les surfaces. Il reste contagieux même si la surface est sèche. Pour éviter de transmettre un rhume l’hygiène des mains est indispensable.

    Quelques petits conseils pour bien lutter contre le rhume:

    • Aérer la maison au moins une fois par jour pendant quelques minutes, ne pas surchauffer les pièces
    • Humidifier l’air ambiant pour éviter l’assèchement de la muqueuse nasale
    • Se couvrir la bouche lorsque l’on tousse ou éternue. Le port d’un masque anti-projection ou chirurgical protège l’entourage de la contamination
    • Se laver souvent les mains, notamment quand elles sont souillées par des projections
    • Se moucher régulièrement avec des mouchoirs à usage unique, et se laver les mains ensuite
    • Eviter les contacts avec les nouveau-nés, leurs mères et les personnes immunodéprimées

    Certaines précautions sont utiles pour prendre en charge les symptômes d’un rhume :

    • Boire pour faciliter l’élimination des sécrétions
    • Evacuer régulièrement les sécrétions nasales par mouchage ou aspiration
    • Eviter la fumée de tabac
    • Les boissons chaudes, sirops ou pastilles à sucer aident aussi à soulager temporairement les maux de gorge et la toux.

    Certaines huiles essentielles peuvent vous aider à dégager votre nez (l’eucalyptus radié par exemple), il suffit d’en appliquer quelques gouttes sur un mouchoir ou d’utiliser des bracelets  qui permettent de diffuser des huiles essentielles grâce à une pierre céramique.

    Le lavage de nez est couramment utilisé pour humidifier et dégager les voies nasales.

    Femme spray nasal

    Le lavage nasal contre le rhume

    Avec quoi se lave-t-on le nez ?

    On utilise différents types de solutions salines :

    • Le sérum physiologique
    • L’eau de mer isotonique
    • L’eau de mer hypertonique

    Le sérum physiologique est une solution de chlorure de sodium  (NaCL, ou sel) diluée dans l’eau. Il est à la même concentration que le plasma de notre sang, c'est-à-dire 9 g de NaCl pour 1 litre. On dit qu’il est isotonique.

    L’eau de mer est prélevée dans les régions océaniques où les marées sont les plus fortes. Un fort brassage de l’eau en augmente sa richesse en minéraux et en oxygène.  Après purification, on réduit sa teneur en sel car elle est naturellement concentrée autour de 35g par litre (3,5%) en moyenne (sa salinité varie à la surface du globe terrestre). Selon la quantité de sel retirée on obtient :

    • Une solution d’eau de mer isotonique, elle a la même concentration que le plasma sanguin (0,9%), c’est celle qu’on utilise pour une hygiène nasale quotidienne
    • Des solutions d’eau de mer hypertoniques, toutes concentrations supérieures à 0,9%. Plus on se rapproche de la concentration de l’eau de mer 3.5%, plus l’effet décongestionnant est important.

    Là où le sérum physiologique ne contient que du chlorure de sodium, l’eau de mer contient aussi des minéraux et des oligoéléments comme par exemple :

    • Le cuivre , qui a des propriétés anti-infectieuses et anti-inflammatoires
    • Le manganèse , qui possède des propriétés antiallergiques
    • Le soufre , qui est régénérant cellulaire

    Pourquoi se laver le nez quand on est enrhumé ?

    Il a été montré que se laver le nez au cours d’un rhume en améliore les symptômes et en diminue la durée.

    Le lavage nasal humidifie les mucosités et aide à décoller les sécrétions collées sur la muqueuse. Il permet d’éliminer les microbes, les poussières et les allergènes fixés sur les muqueuses.

    Les solutions hypertoniques améliorent la clairance mucociliaire.  Ces solutions salées concentrées ont 2 effets sur la muqueuse nasale :

    • Une action mucolytique : le mucus plus fluide s’élimine plus facilement
    • Une action décongestionnante : en contact avec l’eau plus salée, les cellules de la muqueuse nasale se vident de leur eau et donc « dégonflent » (principe de l’osmolarité : l’eau se déplace du moins concentré vers le plus concentré). La sensation d’obstruction nasale est rapidement soulagée et sans effet secondaire.

    Les solutions hypertoniques sont à utiliser uniquement en cas de nez bouché, pas en usage quotidien, car sur le long terme elles peuvent irriter.


    On peut les trouver sous la forme de dosettes à usage unique, ou de spray. Il existe aussi des solutions hypertoniques associées à des antibactériens et des fluidifiants.

    Le bon geste pour se laver le nez

    Commencez par un bon mouchage de nez,  puis mettez  votre tête au dessus d’un lavabo en la penchant d’un côté.

    Placez l’unidose ou le spray au niveau de la narine supérieure et appuyer. Le liquide ressort par la narine du dessous. Procédez de la même manière avec l’autre narine.

    Finissez à nouveau par un mouchage.

    Quid d’une préparation saline à faire soi-même ?

    Il existe des recettes où l’on mélange de l’eau du robinet avec du sel (chlorure de sodium), ou de l’eau du robinet avec du bicarbonate de sodium et du  sel. Ces solutions salines sont ensuite administrées à l’aide d’une seringue, d’une poire ou d’autres dispositifs.

    C’est un moyen économique mais les solutions doivent être utilisées tout de suite et l’organisation et le temps de préparation peuvent décourager les plus motivés.

    Ces solutions salines « maison » peuvent irriter la muqueuse nasale et être source d’inconfort, obligeant à en modifier la composition régulièrement.

    De plus, un lavage nasal mal réalisé avec un dispositif d’irrigation  peut être à l’origine de douleurs à l’oreille.

    Contributeurs

    • Rédacteur Hi Families,

    Publié le : 10 Octobre 2017

    Tags : rhume lavage nasal sérum physiologique eau de mer

    Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

    *Ce dispositif médical est un produit de santé qui porte au titre de la réglementation le marquage CE. Lire attentivement les instructions avant utilisation. Demander conseil à votre pharmacien.

    Découvrez aussi...

    Maux hivernaux

    Stop aux virus de l’hiver, on se lave les mains !

    Les virus saisonniers de l’hiver sont de retour. Le lavage des mains, au savon ou à l'aide d'une solution désinfectante, est un geste simple pour éviter la contamination.

    Publié le : 10 Octobre 2017

    Lire la suite

    Tags : famille propreté santé quotidienne hygiène

    Hygiene nasale francais

    L'hygiène nasale des français

    Laver son nez n’est pas un automatisme en France selon une étude IPSOS réalisée en 2015. Le lavage nasal est couramment pratiqué en cas de rhumes et chez les jeunes enfants, mais n’est pas un geste du quotidien. Zoom sur les habitudes d’hygiène nasale de nos concitoyens !

    Voir tous les articles Vie de famille

    Back top
    Suivez-
    nous
    Club fidélité Himums Club fidélité Himums