OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

Reconnaître le moustique tigre et éviter ses piqûres

Vie de famille

Reconnaître le moustique tigre et éviter ses piqûres

Reconnaître le moustique tigre et éviter ses piqûres

Le moustique tigre transmet des maladies infectieuses parfois graves. Année après année, son implantation progresse en France, et il est désormais présent dans de nombreux départements. Savoir reconnaître le moustique tigre est devenu essentiel. Découvrez comment l'éviter et comment réagir face aux piqûres de moustique tigre.

Le moustique tigre, un vecteur de maladies infectieuses

Originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre  (Aedes albopictus) est arrivé en France en 2004. En 2020, il est implanté dans près d’une soixantaine de départements selon l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail).

Moustique tigre : bien installé en France

Le moustique tigre aime particulièrement les lieux habités par l’Homme (on dit qu’il est anthropophile), c’est pourquoi il est davantage présent en milieu urbain et périurbain. Il s’installe notamment dans les petites réserves d’eaux stagnantes chez les particuliers : coupelles sous les pots de fleurs, vases, seaux, récipients divers, matériel de jardin, bidons...

Une fois installé dans un territoire, il est très difficile de s'en débarrasser. Afin de vous renseigner sur sa présence dans votre département, vous pouvez consulter les cartes de présence du moustique tigre en France métropolitaine du Ministère de la Santé. En 2020, le moustique tigre s'est fortement implanté dans le sud de la France Corse comprise, mais aussi dans de nombreux départements centraux, ainsi que plus au nord allant jusqu’au Maine-et-Loire et à la Côte-d’Or. L’Ile-de-France est aussi touchée (Seine-et-Marne, Essonne, Yvelines, Hauts-de-Seine, et agglomération parisienne), ainsi que l’Alsace (Haut-Rhin et Bas-Rhin).

Les femelles pondent entre 50 et 300 œufs par ponte dans un milieu aquatique. L’œuf devient ensuite une larve puis une nymphe, passant vers une phase aérienne avec le moustique adulte, dernier stade du développement. Seule la femelle pique, absorbant du sang après avoir enfoncé ses pièces buccales au travers de la peau. Elle fournit ainsi la nourriture nécessaire au bon développement de ses œufs. Les mâles ne piquent pas : ils se nourrissent uniquement de nectar de végétaux.

A l'instar de beaucoup d'autres espèces, les moustiques tigres sont également présents dans de nombreux pays étrangers. Lisez notre article Se préparer contre les moustiques pour voyager dans un pays exotique.

Les maladies transmises par le moustique tigre

Si la plupart du temps sa piqûre est bénigne, le moustique tigre peut être vecteur de maladies telles que ces trois infections virales :

  • la dengue : présente dans les régions tropicales et subtropicales, mais aussi depuis peu en Europe, cette maladie provoque de la fièvre, des douleurs articulaires et musculaires, des vomissements, maux de tête… Dans certains cas, des complications sévères peuvent survenir. La dengue hémorragique peut être mortelle. Il existe un vaccin enregistré dans plusieurs pays parmi les plus endémiques. Il n’est pas recommandé pour les voyageurs. Attention, il existe 4 sérotypes différents du virus de la dengue. Une personne immunisée contre l’un des sérotypes ne l’est malheureusement pas contre les trois autres. La protection anti-moustiques demeure essentielle même chez la personne ayant été infectée !
  • le chikungunya : essentiellement présente en Afrique et en Asie du Sud, cette maladie a touché l’Europe et le Sud de la France et s’est propagée aux Antilles puis au continent Américain. Elle est responsable d’atteintes articulaires invalidantes, de douleurs musculaires importantes et de fièvre. En 2020, aucun vaccin n’est commercialisé.
  • le zika : due à un virus présent en Afrique, Asie, Amérique du Sud et Centrale, cette pathologie provoque de la fièvre, des maux de tête, des douleurs articulaires et musculaires. Le fœtus d’une femme enceinte infectée par le virus Zika pourrait souffrir de microcéphalie, une malformation responsable d’un retard mental sévère. En 2020, aucun vaccin n’est commercialisé.

Des cas d'importation de maladies transmises par le moustique tigre

Pour transmettre le virus responsable de ces maladies infectieuses, le moustique tigre doit préalablement avoir piqué une personne infectée. La plupart des cas de maladies infectieuses transmises par le moustique tigre sont des cas d'importation. Les personnes sont contaminées lors d'un voyage à l'étranger dans un pays touché par la maladie et où son vecteur, le moustique tigre, est implanté. A leur retour en France, les symptômes font leur apparition.

Des cas autochtones de maladies transmises par le moustique tigre

On parle de cas autochtone quand une personne a contracté la maladie sur le territoire national et n’a pas voyagé en zone contaminée dans les 15 jours précédant l’apparition des symptômes. Les personnes ont donc été contaminées en métropole par une piqûre de moustique tigre infecté.

Par exemple en 2019, 7 cas autochtones de dengue ont été découverts dans les Alpes-Maritimes. Deux cas autochtones de dengue ont aussi été signalés dans le département du Rhône. 

Des actions de démoustication mais aussi de surveillance sont réalisées pour informer les professionnels de santé, favoriser la recherche et mobiliser la population pour se protéger contre la présence des moustiques tigres. Dans le sud de la France, de nombreuses municipalités ont mise en place des bornes anti-moustiques, sortes de pièges écologiques. Ces leurres émettent du CO2 pour simuler la respiration, attirent les moustiques femelles, puis les aspirent.

Moustique tigre et covid-19

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le moustique tigre ne transmet pas le Sars-Cov2, virus responsable de la COVID-19.

Reconnaître et signaler le moustique tigre

Cet été, l’Anses a lancé une campagne d’information avec un site web dédié afin de signaler la présence du moustique tigre et éviter sa propagation : https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/ 

Dans un premier temps, les informations disponibles sur le site web permettent de reconnaître le moustique tigre :

  • Ses rayures sont noires et blanches sur tout le corps, ainsi que sur ses pattes. Attention, s'il est noir et jaune, ce n'est pas un moustique tigre !
  • Il possède une ligne blanche le long de son thorax.
  • Il est de taille généralement inférieure à celle d’un moustique commun : plus petit qu’une pièce d’un centime (moins de 5 millimètres).
  • Ses ailes sont noires.
  • Son vol est plus lent que celui d'un moustique commun.
  • Il pique essentiellement la journée même si cette règle est à relativiser car quelque fois il pique la nuit.

Le site de l’Anses permet d’apprendre à reconnaître le moustique grâce à des questions simples : « le moustique identifié est-il de petite taille ? », « est-il noir et blanc ? », « dispose-t-il d’un appareil piqueur ? »... des photographies vous permettent également la comparaison.

Si le moustique tigre est effectivement présent dans votre département, des mesures seront prises pour traiter le lieu infesté. L’objectif est d’aider les autorités sanitaires à suivre sa progression, à cibler les actions et ainsi lutter contre ce moustique.

Réagir face aux piqûres de moustique tigre

Bien installé en France, le moustique tigre peut vous piquer chez vous si vous habitez un département où il est présent. Il peut aussi sévir lors de vos déplacements dans un autre département, ou dans autre un pays. Apprenez d'abord à prévenir les piqûres de moustique tigre.

Eviter les piqûres de moustique tigre

Eviter que le moustique-tigre ne s’installe chez vous est la première des protections.

Lutter contre la présence du moustique tigre

Il vous faudra éliminer toute source d’eau stagnante dans votre jardin, sur votre balcon ou votre terrasse. Videz régulièrement les coupelles sous les pots de fleurs et vases. Débarrassez-vous également de vos déchets verts et débroussaillez régulièrement vos espaces verts.

Si vous avez un bassin d’ornement dans votre jardin, les poissons sont des alliés utiles : ils mangent les larves des moustiques. Vous pourrez aussi investir dans un piège à moustiques.

Portez de préférence des vêtements longs, amples et clairs : ils sont une barrière contre les moustiques et permettent de bien les repérer.

Vous pouvez consulter le dépliant du Ministère de la Santé sur le moustique tigre qui indique les bons gestes à adopter pour limiter le développement des moustiques tigres.

Les répulsifs anti-moustique tigre pour éviter les piqûres

Pour éviter de vous faire piquer, les répulsifs anti-moustiques cutanés (qu'on applique directement sur la peau) sont les plus efficaces. Leur action dure pendant 4 à 8h. L’OMS et Santé publique France (via le bulletin épidémiologique de recommandations sanitaires pour les voyageurs) recommandent une formule à base :

  • de DEET (ou diéthyltoluamide), répulsif anti-moustique bien connu et considéré comme une référence. Il a été développé par l'armée américaine et est utilisé depuis 1946. Son action répulsive est efficace sur de nombreux insectes et acariens. Il bloquerait leurs récepteurs olfactifs ;
  • d’icaridine et de PMDRBO ou citridiol (para-menthane-3,8-diol) ;
  • d’IR3535 (ou butylacétylaminopropanoate d'éthyle).

Attention, en cas de baignade ou de sudation importante, il vous faudra appliquer à nouveau du répulsif anti-moustiques. Tous les produits ne sont pas compatibles avec la grossesse ni chez les nourrissons, il est donc essentiel de demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

La moustiquaire pour éviter les piqûres de moustique-tigre

Il est aussi possible d’aménager son habitat avec la mise en place de moustiquaires aux portes et fenêtres, ainsi qu'autour des lits et berceaux.

Les moustiquaires peuvent être imprégnées de répulsifs pyréthrinoïdes (perméthrine, deltaméthrine, alpha-cyperméthrine), toxiques pour les insectes. Il s’agit de produits de synthèse dérivées de molécules naturelles issues d’une fleur, la pyrèthre.

Récemment, des moustiquaires dites « de nouveau type » sont commercialisées. Elles sont imprégnées avec une molécule répulsive supplémentaire qui renforce la protection de la moustiquaire notamment sur les moustiques présentant une résistance aux pyréthrinoïdes. On trouve le PBO ou butoxyde de pipéronyle, le chlorfénapyr, ou le pyriproxyfène. Ces moustiquaires de nouveau type sont actuellement en cours d’évaluation et de qualification. Consultez la page dédiée sur le site de l’OMS.

Comment réagir après une piqûre de moustique tigre ?

En cas de piqûre du moustique tigre, ne paniquez pas : elle est en général totalement bénigne et semblable à celle des autres moustiques. Elle démange comme celle du moustique commun. Chez des personnes allergiques, les piqûres peuvent gratter davantage et provoquer de plus gros boutons. Lisez notre article pour savoir comment soulager les piqûres de moustiques au naturel.

Des soins après-piqûre existent pour soulager les démangeaisons. Crèmes, gels, pommades en tubes, roll-on, sprays : demandez conseil à votre pharmacien.

La piqûre du moustique tigre n’est dangereuse que s’il est porteur d’une maladie. Dans ce cas, d’autres symptômes doivent vous alerter. Consultez sans tarder votre médecin en cas de fièvre brutale, courbatures, maux de tête, douleurs articulaires ou inflammation des articulations ou des muscles, éruptions cutanées.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 24 Juillet 2020

Tags :

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

** Utilisez les produits biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.

Découvrez aussi...

Dermatite atopique 1920x440

Dermatite atopique : une peau hyper-réactive

La dermatite atopique est une maladie de peau qui apparaît le plus souvent chez le nourrisson. Découvrez les mesures d’hygiène et les traitements qui permettent d’espacer les poussées d’eczéma de la dermatite atopique.

Publié le : 15 Novembre 2019
Révisé le : 15 Novembre 2019

Lire la suite

Tags : microbiome santé famille

Dermatite de contact 1920x440

Comprendre l'eczéma de contact pour mieux le prévenir

Inflammation courante de la peau, la dermatite de contact est caractérisée par l'apparition d'eczéma. Si les expositions répétées à des allergènes en sont la cause, de nouvelles découvertes définissent le rôle du microbiote dans cette maladie cutanée. Découvrez comment prévenir l'eczéma de contact.

Publié le : 8 Novembre 2019

Lire la suite

Tags : atopie eczema peau microbiote microbiome santé famille

Voir tous les articles Vie de famille

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums