OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

Se préparer contre les moustiques pour voyager dans un pays exotique

Accueil > Vie de famille > Se préparer contre les moustiques pour voyager dans un pays exotique

Vie de famille

Se préparer contre les moustiques pour voyager dans un pays exotique

Se préparer contre les moustiques pour voyager dans un pays exotique

Paludisme, chikungunya, zika, dengue... Dans de nombreuses régions du globe, les moustiques sont vecteurs de maladies graves, parfois mortelles. Avant de voyager dans un pays exotique, vous devez prévoir une protection efficace contre les moustiques et les organismes pathogènes qu'ils transmettent. Notre pharmacien répond aux questions de Lucie, une mère de famille qui programme un voyage exotique.

Les risques liés aux moustiques lors d'un voyage exotique

Lucie souhaite voyager dans un pays exotique avec son mari et ses enfants dans quelques mois. Elle a plusieurs destinations en tête (en Asie et Amérique du Sud) mais s'inquiète de la présence de moustiques dans de nombreuses zones géographiques du globe. Notre pharmacien répond à ses questions.

Lucie : Que risque-t-on à se faire piquer par les moustiques lors d'un voyage exotique ?

Le pharmacien : Saviez-vous que les moustiques occasionnent plusieurs centaines de milliers de décès dans le monde chaque année ? A titre de comparaison, les serpents tuent environ 100 000 personnes par an, et les requins seulement une dizaine. Ces insectes sont les vecteurs de transmission de maladies infectieuses parfois graves voire mortelles. On trouve notamment :

Les moustiques du genre Anophèles

Ils peuvent transmettre le paludisme (ou malaria). Cette maladie est présente en Afrique, en Asie du Sud-Est, et en Amérique du Sud. Elle est due à un parasite appelé Plasmodium, dont un des plus répandus, Plasmodium falciparum, est potentiellement mortel. Il s'attaque aux cellules du foie et aux globules rouges du sang, kest responsable d'anémie, de maux de tête, de vomissements, d'un affaiblissement et de cycles de fièvres (l'accès palustre), et peut entraîner d'autres complications.

Les moustiques du genre Aedes (comme le moustique tigre)

Ils peuvent transmettre :

  • Le chikungunya, du à un virus présent en Afrique et en Asie du Sud responsable d'atteintes articulaires invalidantes, de douleurs musculaires importantes et de fièvre. Il a récemment atteint l'Europe et le Sud de la France, et s'est propagé aux Antilles avant d'atteindre le continent Américain.
  • La fièvre Zika, due à un virus présent en Asie, Afrique, Amérique du Sud et Centrale. Fièvre, maux de tête, douleurs articulaires et musculaires en sont les symptômes principaux. Le foetus d'une femme enceinte infectée par Zika pourrait souffrir de microcéphalie, malformation responsable d'un retard mental sévère.
  • La dengue, surtout présente dans les régions tropicales et subtropicales du globe. En forte progression, elle a même touché l'Europe récemment. Le virus de la dengue est responsable de fièvre, douleurs articulaires et musculaires, vomissements, maux de tête... Chez certaines personnes, la maladie peut se compliquer sévèrement en dengue hémorragique. Cette forme peut être mortelle.
  • La fièvre jaune, due au virus amaril transmis également par d'autres moustiques du genre Haemagogus. Il est présent en Afrique, Amérique du Sud et Amérique Centrale, et quelques cas ont même été déclarés en Chine. Les symptômes ressemblent à ceux d'une grippe, mais certaines formes peuvent se compliquer en syndrome hémorragique avec des vomissements de sang, une jaunisse (ictère) et des troubles rénaux.

Les moustiques du genre Culex

Ils peuvent transmettre la fièvre du Nil occidental due au virus West Nile, présent en Afrique de l'Est, sur le pourtour méditerranéen, en Europe Centrale et en Amérique du Nord. Seules 20% des infections sont symptomatiques, avec une fièvre brutale, des douleurs articulaires et musculaires, des nausées et des diarrhées, des symptômes respiratoires. Des complications neurologiques peuvent être fatales chez les sujets les plus sensibles.

Pour plus de renseignements sur ces maladies vectorielles, vous pouvez consulter le site du Ministère de la santé, ou le site de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

La vaccination et les traitements prophylactiques

Lucie : Existe-t-il des moyens de prévention pour se protéger de ces infections ?

Le pharmacien : Il existe effectivement un vaccin et des traitements prophylactiques pour vous protéger de quelques infections dont les moustiques sont les vecteurs. Consultez un médecin bien avant le départ pour connaître les vaccinations recommandées dans le pays de destination.

La vaccination

En ce début d'année 2019, il existe uniquement un vaccin contre la fièvre jaune. La réglementation internationale l'impose avant tout premier voyage en zone endémique. Le document prouvant la vaccination vous sera d'ailleurs demandé à l’entrée des pays endémiques ! Une seule injection suffit désormais : elle offre une protection à vie.

Attention, votre pharmacien ne pourra pas vous fournir le vaccin contre la fièvre jaune. Seuls les centres de vaccinations en disposent : il faudra donc vous préparer bien avant votre départ !

Il n'est pas possible de vous faire vacciner contre les autres infections citées plus haut.

Les chimioprophylaxies

Une chimioprophylaxie anti-paludique est parfois nécessaire pour vous rendre dans les pays à risques de paludisme. Il s'agit d'un traitement à prendre par voie orale pour vous protéger du parasite. Selon les régions du globe, le Plasmodium est devenu résistant à certaines molécules chimioprophylactiques. Votre médecin vous prescrira donc la molécule recommandée en lien avec votre destination et votre état.

Ayez soin d'emporter la quantité nécessaire pour couvrir votre séjour. Attention, de nombreux traitements sont à débuter la veille du départ et à continuer jusqu'à 3 semaines après le retour ! L'efficacité de la chimioprophylaxie en dépend.

Gardez toujours vos ordonnances sur vous au cours du voyage. On pourrait les exiger dans les aéroports et dans le pays de destination, et elles pourraient vous servir en cas de souci de santé. Consultez aussi la liste des médicaments de base à emporter en voyage.

Prévoir une protection contre les moustiques

Les horaires de sortie des moustiques

Lucie : On dit que les moustiques piquent la nuit. Peut-on se passer de protection le jour ?

Le pharmacien : Les moustiques des genres Anophèles (vecteurs du paludisme) et Culex (vecteurs de la fièvre du Nil occidental) ont une activité surtout nocturne : ils piquent généralement entre le coucher et le lever du soleil. Attention cependant : ils peuvent parfois piquer en plein jour !

Les moustiques du genre Aedes (vecteurs de la fièvre Zika, de la dengue et du chikungunya), quant à eux, ont une activité plutôt diurne. Encore une fois, ce comportement n'est pas exclusif.

Il est donc nécessaire de vous protéger jour et nuit contre les piqûres.

Les répulsifs anti-moustiques

Lucie : Comment mon mari, mes enfants et moi pouvons-nous protéger efficacement notre peau contre les moustiques dans les pays exotiques ?

Le pharmacien : Pour se prémunir des infections transmises par les moustiques, utilisez les répulsifs anti-moustiques de synthèse recommandés. On les applique sur la peau découverte (visage, cou, membres...). Ils sont formulés à partir :

  • de DEET : cette molécule a fait l'objet d'une évaluation européenne documentée ;
  • d'IR3535 : d'ores et déjà autorisé au niveau européen ;
  • d'icaridine et de PMDRBO (para-menthane-3,8-diol) : autorisés et en cours de réévaluation.

Leur efficacité dure de 4 à 8h. Baignades et sudation éliminent les produits répulsifs : il faut alors en appliquer de nouveau. Attention, tous ne sont pas compatibles avec la grossesse. Ces molécules fonctionnent également sur les tiques et autres acariens, les mouches et moucherons. Demandez conseil à votre pharmacien pour choisir les produits les mieux adaptés à l'âge de vos enfants. Si vous allaitez, veillez à ne pas en appliquer sur vos seins.

Les molécules naturelles, dont les huiles essentielles, ne sont pas indiquées dans le cadre d'un voyage exotique.

Lucie : Le pays de nos vacances sera très ensoleillé. Comment appliquer un répulsif anti-moustiques et de la crème solaire ?

Le pharmacien : Le répulsif de synthèse anti-moustiques est à appliquer 20 minutes après l'application de crème solaire. Pour en savoir plus, lisez les articles La protection solaire, Comment préparer sa peau et réparer les effets néfastes du soleil.

Vêtements et moustiquaires

Lucie : Grâce aux répulsifs de synthèse, est-il possible de s'habiller avec des vêtements courts ?

Le pharmacien : Les répulsifs de synthèse ne vous dispensent pas de porter des vêtements couvrants qui sont un rempart supplémentaire aux moustiques. Vous pouvez aussi imprégner les fibres textiles de perméthrine, un répulsif de synthèse qui ne peut pas s'employer sur la peau.

Lucie : Comment bien se protéger des moustiques durant la nuit ?

Le pharmacien : La protection la plus efficace pendant la nuit reste la moustiquaire. L'idéal est d'opter pour une moustiquaire imprégnée de perméthrine. Le lit des adultes, le berceau des enfants peuvent ainsi être protégés. Le jour, la moustiquaire peut même servir à couvrir une poussette !

Pour davantage de précisions concernant la protection contre les insectes, consultez le Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire (BEH) de Santé publique France.

Dans tous les cas, afin de ne pas vous mettre en danger, n'oubliez jamais de vous renseigner sur les conditions de vie et de sécurité du pays de destination. Consultez les pages « Conseils aux voyageurs » et « Conseils par pays » de France diplomatie.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 10 Février 2019

Tags : santé famille

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

Découvrez aussi...

Stress examens 1920x440

Gérez votre stress au naturel pour les examens

Fatigue, anxiété, troubles du sommeil : pas facile de rester zen durant les examens. Des solutions naturelles existent comme, par exemple, l'aromathérapie, la phytothérapie ou l'homéopathie. La gestion du stress au naturel passe aussi par une nutrition adaptée, et une hygiène de vie réfléchie.

Publié le : 15 Juin 2018

Lire la suite

Tags : Stress santé familiale

Rhinite allergique 1920x440

Les allergies aux pollens liées à la pollution

Les allergies aux pollens touchent de plus en plus de personnes. En irritant les muqueuses respiratoires et en modifiant la structure des pollens, la pollution aggrave ce phénomène. L’hygiène nasale et oculaire quotidienne permet de laver les pollens et polluants accumulés sur les muqueuses.

Publié le : 3 Janvier 2019
Révisé le : 8 Avril 2019

Lire la suite

Tags : allergies santé famille

Voir tous les articles Vie de famille

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums