OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Grossesse

Se protéger du soleil et de la chaleur pendant la grossesse

Accueil > Grossesse > Se protéger du soleil et de la chaleur pendant la grossesse

Grossesse

Se protéger du soleil et de la chaleur pendant la grossesse

Se protéger du soleil et de la chaleur pendant la grossesse

La femme enceinte subit de véritables bouleversements hormonaux. Sa peau est plus sensible au soleil, et  son corps supporte moins bien  la chaleur qu'à l'accoutumé. Contre les rayons UV et contre les désagréments de l'été, il existe des moyens de protection et de prévention adaptés à la grossesse.

 

Se protéger des UV pendant la grossesse

Le corps d'une femme enceinte est plus sensible aux rayons UV du soleil. Ce phénomène est régi par une augmentation des taux d'oestrogène et de progestérone dans le sang. A ces concentrations, ces hormones permettent le maintien de la grossesse. C'est aussi ce qui explique la fragilité de la peau d'une femme enceinte.

Les rayons UV, le masque de grossesse et la ligne brune

Le masque de grossesse, aussi appelé chloasma dans le jargon médical, correspond à l'apparition de taches pigmentées sur le visage après l'exposition aux rayons UV. Les régions les plus exposées au soleil y sont davantage sujettes : nez, pommettes, front, lèvre supérieure.

Les variations hormonales de la grossesse sensibilisent la peau aux rayons UV. La mélanine, pigment brun responsable du bronzage notamment, est alors sécrétée de façon anormalement élevée. Les cellules qui produisent ce pigment, appelées mélanocytes, sont également plus nombreuses.

La plupart du temps, ce masque de grossesse disparaît au cours des mois qui suivent l'accouchement. Dans certains cas, ces taches pigmentaires peuvent persister. Il est alors difficile de les faire disparaître. Il est donc essentiel de se protéger efficacement du soleil durant la grossesse.

Une ligne brune verticale, ou linea nigra, peut apparaître sur le ventre de la future maman. Due à une sécrétion importante de mélanine, elle peut apparaître sans même exposer son ventre au soleil. Cependant, l'exposition aux rayons UV accentue ce phénomène : une bonne protection solaire est alors de mise si vous découvrez votre ventre au soleil.

Se couvrir pour une bonne prévention

Les vêtements secs sont les moyens de protection les plus efficaces contre les rayons UV du soleil. Sachez cependant qu'une fois mouillées, les mailles se détendent et le textile n'assure plus correctement le rôle de filtre solaire.

Pour palier cet inconvénient, il existe des vêtements anti-UV en tissu microfibre dont les mailles, même imbibées d'eau, continuent de filtrer efficacement les rayons UV. Pour une protection efficace, choisissez des vêtements estampillés de la norme EN 13758-2+A1. Optez également pour des chapeaux à bords larges.

N'oubliez pas que les UV des cabines de bronzage sont aussi dangereux que ceux du soleil. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur la protection solaire.

Choisir et utiliser la crème solaire

Enceinte, les rayons UV sont plus agressifs pour votre peau : votre choix se portera d'emblée sur une protection maximale d'indice 50+.

Les écrans minéraux sont à privilégier lors de la grossesse. Ils réfléchissent les UV du soleil, et ne contiennent pas de filtres chimiques. Par ailleurs, certains écrans minéraux sont exempts de nanoparticules : un écolabel vous le certifie sur les emballages.

La texture de votre protection solaire a aussi son importance. Elle dépendra de la zone à protéger. On privilégiera une crème pour le visage et le ventre, et des sticks pour les zones particulièrement sensibles comme les oreilles, le nez, les lèvres, les cicatrices ou les taches pigmentées. Appliquées en couches épaisses car plus riches, ces textures vous offriront une protection maximale contre le masque de grossesse et la ligne brune.

Le lait solaire, plus fluide et d'application plus aisée, pourra servir à protéger le reste du corps. Les protections solaires sont à appliquer en couche épaisse sur toutes les parties découvertes du corps, toutes les 2 heures, et après chaque baignade (même si la protection solaire est résistante à l’eau !).

Entre 12h et 16h, l'intensité des rayons UV du soleil est maximale. Il est conseillé d'éviter cette période critique pour l'exposition solaire : la crème solaire ne protège jamais totalement des UV.

Saviez-vous que le sable renvoie 15% des UV qu'il reçoit ? C'est le phénomène de réverbération, un parasol ne peut pas vous protéger totalement, d'autant que sa toile laisse passer jusqu'à 50% des rayons UV !

Se protéger de la chaleur enceinte

Prévenir les risques dus à la chaleur quand on est enceinte

La grossesse s'accompagne de désagréments comme des douleurs lombaires, des sautes d'humeur, des difficultés digestives, ou encore de l'acné. Les bouffées de chaleur et la transpiration excessive sont aussi le lot des modifications hormonales de la femme enceinte. L'accroissement de l'irrigation sanguine est une autre cause de ces symptômes. En plus de la chaleur estivale, le moindre effort peut vous faire transpirer. En fin de grossesse, bains trop chauds, hammams et saunas sont d'ailleurs déconseillés.

Déshydratation : le danger de la chaleur !

Durant la grossesse, le risque de déshydratation est plus important. Les chaleurs excessives, estivales par exemple, peuvent majorer la température corporelle. Le risque de faire des malaises augmente alors. Tenez-vous au courant des épisodes de canicule, et connaissez les symptômes de la déshydratation :

  • Nausées, vomissements, diarrhées ;
  • Soif intense ;
  • Vertiges, étourdissements, maux de tête, confusions, voire convulsions ;
  • Grande fatigue, difficulté à se déplacer, agitation nocturne ;
  • Fièvre (température corporelle supérieure à 38,5°C) ;
  • Troubles de la conscience.

Pour diminuer une importante sensation de chaleur, il faut rechercher l’ombre et les endroits les plus frais. Passer un gant imbibé d’eau fraîche sur votre peau peut vous aider. L’usage d’un ventilateur est fortement conseillé.

Si vous n’êtes pas à votre domicile, certains établissements publics, ou certains magasins, sont climatisés. N’hésitez pas à y faire une pause, voire un passage à la piscine municipale !

Des sprays rafraîchissants et hydratants à base d'eau thermale ou de source sont également d'un grand secours lors des bouffées de chaleur ou des pics de température. De petite taille, certains se glissent dans le sac à main et peuvent vous accompagner partout.

Dans tous les cas, ne négligez jamais votre hydratation.

Bien s'hydrater lors de la grossesse

Si l'hydratation régulière et en quantité suffisante est un conseil qui vaut pour tout le monde, la grossesse nécessite d'être encore plus vigilante. Boire au moins 1,5L d'eau par jour permet de compenser les pertes hydriques dues à la transpiration et à la respiration, et d'assurer la thermorégulation de l'organisme. Cette ration doit être augmentée à mesure que les températures estivales croissent, l'idéal étant de ne pas attendre d'avoir soif.

L'INPES conseille un apport minimum de 2,5L d'eau par jour pour une femme enceinte, dont 1,5L provenant de l'eau de boisson, et 1L des aliments consommés (Guide nutrition de la grossesse de l'INPES). La consommation de fruits et de légumes participe en grande partie à ces apports. L'organisme de santé publique considère l'eau du robinet comme parfaitement adaptée à l'hydratation de la femme enceinte. Si vous êtes plus adeptes des eaux embouteillées, il conseille les eaux riches en magnésium et calcium plutôt qu'en sodium.

Les boissons à base de caféine, telles que le thé ou le café par exemple, sont déjà déconseillées au cours de la grossesse. C’est encore plus vrai en période de fortes chaleurs car ces boissons ont un effet diurétique, c'est-à-dire que vous urinez davantage en les consommant.

Lutter contre les jambes lourdes enceinte

Au cours du dernier trimestre de grossesse notamment, la circulation veineuse des jambes est mise à mal : on parle d’insuffisance veineuse. Une sensation de jambes lourdes se fait sentir. Des varices ou des œdèmes peuvent apparaître par ailleurs. Les taux hormones circulantes au cours de la grossesse concourent à diminuer l’élasticité des veines et l’utérus comprime une veine abdominale majeure : la veine cave inférieure.

Pour prévenir les jambes lourdes pendant la grossesse, il vous est possible :

  • De passer un jet d’eau froide sur vos jambes, les masser des chevilles jusqu'aux cuisses, et surélever votre pied de lit ;
  • De porter des chaussures munies de petits talons de 2 à 4 cm et de faire de petites marches régulières.

Votre médecin et votre pharmacien peuvent vous conseiller le port de bas de contention, particulièrement efficaces, ainsi que la prise de médicaments veinotoniques, qui sont pour la plupart à base de plante.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 24 Juin 2018

Tags : grossesse santé

Découvrez aussi...

1er trimestre grossesse

1er trimestre de grossesse : tout ce qu’il faut savoir

Vous êtes enceinte. Le premier trimestre de grossesse est celui des découvertes, des premiers examens médicaux, des démarches administratives et de l’annonce à la famille et aux proches. Dès le début, adoptez une hygiène de vie saine.

Publié le : 15 Novembre 2017

Lire la suite

Tags : grossesse maternité information hygiène prévention

1920x440 baby blues

La dépression du post-partum

L’après accouchement ou post-partum, est une période au cours de laquelle des difficultés maternelles peuvent survenir telles que le baby blues, la dépression du post-partum. Un peu plus d’une mère sur 10 fait face à une dépression du post partum dans l’année suivant la naissance. Elle peut nuire au bon développement de l’enfant, une prise en charge médicale est nécessaire.

Voir tous les articles Grossesse

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums