OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Bébé 0-3 ans

Coliques du bébé allaité : que faire ?

Bébé 0-3 ans

Coliques du bébé allaité : que faire ?

Coliques du bébé allaité : que faire ?

Pleurs inexpliqués, cris stridents, visage rouge : même s'il est allaité, bébé peut souffrir de coliques du nourrisson. Ces maux de ventre inquiètent souvent les parents bien qu'ils demeurent bénins. Par des gestes apaisants simples et le contrôle de la tétée, il est possible de calmer votre enfant. Découvrez comment soulager les coliques du bébé allaité.

Les coliques du nourrisson allaité, des pleurs inexpliqués

Les coliques du nourrisson touchent environ 20% des bébés de moins de 3 mois. Que bébé soit allaité ou non, il peut souffrir de ces maux de ventre et s’exprimer par des pleurs stridents. Ce phénomène peut étonner et inquiéter les parents qui ne pensaient pas que leur bébé allaité puisse souffrir de coliques. En réalité, ces coliques du bébé allaité sont fréquentes et tout à fait bénignes.

Reconnaître la colique chez le bébé allaité

Les nourrissons atteints de coliques ont en général moins de 3 mois, mais ces troubles digestifs peuvent perdurer parfois jusqu’à 5 mois. Les coliques du nourrisson débutent le plus souvent 8 à 15 jours après la naissance.

Des cris inexpliqués, perçants et violents, survenant souvent à la fin des repas chez un enfant en bonne santé, peuvent perdurer plusieurs heures ; ils sont fréquemment accompagnés d’émission de rots et de gaz intestinaux. Bébé est ballonné : des gaz contenus dans l’intestin provoquent des douleurs abdominales.

Bébé crie plus volontiers en fin d’après-midi ou en soirée, son visage est rouge et il parait souffrir du ventre, se tortille ou agite ses jambes dans tous les sens. Lisez notre article Pleurs de bébé : est-ce possible de les décrytper ? Vous pouvez aussi consulter la brochure Pleurs excessifs ou coliques du nourrisson de la Société française de pédiatrie.

Les coliques disparaissent spontanément le plus souvent à la fin du 3e mois de vie. Dans tous les cas, elles auront disparu au 6e mois.

Devant de tels symptômes, demandez systématiquement l’avis d’un professionnel de santé.

Les causes des coliques du nourrisson allaité

La plupart du temps, aucune cause n’est retrouvée face aux coliques du nourrisson. Bien qu’aucune hypothèse ne soit formellement démontrée, certaines ont été avancées :

  • Le système digestif de bébé est encore immature à cet âge et les chercheurs supposent que la digestion de certains sucres est plus difficile. Le lactose, sucre contenu dans le lait maternel (particulièrement riche en lactose en début de tétée), est souvent incriminé puisqu’il s’agit du sucre principal voire exclusif de l’alimentation de bébé. L’enzyme (la lactase) qui permet sa digestion peut être produite en trop petite quantité au niveau de l’intestin. Une trop grande quantité de lactose peut aussi dépasser les capacités de digestion de l’enzyme. Le lactose subit alors une fermentation et une production de gaz en résulte : les ballonnements provoquent des douleurs abdominales.
  • Bien que les bébés allaités avalent moins d’air que les bébés nourris au biberon, il arrive que certains enfants aient une mauvaise coordination de la déglutition après la succion, tout en gérant la respiration. Ce phénomène est aussi observé lorsque la maman a un réflexe d’éjection du lait très fort. Ainsi, en tétant, bébé peut avaler trop d’air, ce qui provoque des ballonnements (aérophagie).
  • L’exagération de maux de ventre bénins est mal vécue par les bébés. Les pleurs quotidiens de bébé augmentent de 1h45 en moyenne à l’âge de 2 semaines, à 2h45 en moyenne à l’âge de 6 semaines, puis diminuent progressivement. Chez le nourrisson, ces pleurs sont concentrés durant ses périodes d’éveil, notamment en fin d’après-midi et en soirée, moment de survenue des coliques, ce qui pourrait intensifier les pleurs.

Il existe des causes moins fréquentes de coliques du nourrisson comme l’intolérance au lactose et l’allergie aux protéines de lait de vache. Ces dernières nécessitent une prise en charge médicale et un suivi pédiatrique régulier.

Que faire contre les coliques du bébé allaité ?

Contrôler la tétée pour éviter les coliques du bébé allaité

Il est préférable d’allaiter dans une atmosphère calme, idéale pour la relation mère-enfant. Durant la tétée, prenez garde que bébé n’avale pas trop d’air, ce qui favorise les ballonnements. Il est important que votre enfant prenne votre sein à pleine bouche.

Au fil de la tétée, le lait maternel évolue : sa composition devient plus grasse à mesure que le nourrisson draine le lait du sein de sa mère. Si maman change de sein pendant la tétée avant que bébé n’ait le temps de finir le premier sein, il consomme moins d’énergie et demande à boire plus souvent. Face à ce lait ingurgité plus fréquemment et moins gras, l’estomac de bébé se vide plus rapidement et une grande quantité de lactose (sucre du lait) arrive dans l’intestin. Il est alors plus difficile pour bébé de digérer correctement ! Tant que bébé tète et avale du lait, continuez d’offrir le premier sein jusqu’à ce qu’il le lâche ou s’endorme. S’il a encore faim, vous pouvez offrir le second. A la prochaine tétée, commencez par l’autre sein pour alterner.

S’il a tendance à avaler de l’air, après la tétée, soyez attentive à ce que votre enfant fasse plusieurs rots pour évacuer l’air ingéré. Vous pouvez lui tapoter doucement le haut du dos pour faciliter l’émission de rots.

Apaiser les coliques de bébé après l’allaitement

Pour apaiser bébé après la tétée, de petits gestes simples permettent parfois de rétablir le calme simplement :

  • Adoptez une attitude attentionnée, vous pouvez balancer bébé dans vos bras contre vous, lui offrir une promenade en portage ou en poussette, lui entonner une chanson douce ou diffuser une musique douce…
  • Un massage abdominal doux permet aux gaz intestinaux de progresser dans le côlon et de diminuer les spasmes. Sans appuyer trop fort, effectuez un mouvement circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre sur le ventre de bébé.
  • L'application d'une bouillotte tiède sur le ventre de bébé, adaptée aux nourrissons, est une solution pour soulager les douleurs. Ne l'appliquez pas directement sur la peau du nourrisson.
  • L'emmaillotage permet de rassurer bébé et de diminuer les douleurs de coliques. Cette technique qui consiste à l'enrouler dans un drap ou une couverture les bras le long du corps permet d'apporter une chaleur relaxante au nourrisson.
  • Sur les conseils d'un professionnel de santé, il est possible d'essayer certaines souches homéopathiques.

Les laits infantiles pour sevrer bébé sujet à coliques

Si bébé souffre de coliques du nourrisson, inutile d’arrêter l’allaitement sans un avis médical. Si votre médecin juge nécessaire d’introduire un lait infantile, ou que la maman ne souhaite plus ou ne peut plus allaiter bébé, la transition entre le lait maternel et un lait infantile doit alors être très progressive.

Il existe des laits anti-coliques spécifiques dont la teneur en lactose est réduite. Ils ne sont efficaces que si les coliques proviennent d’une insuffisance de lactase chez l’enfant, l’enzyme capable de digérer le lactose.

Demander systématiquement conseil à un professionnel de santé.

Sécurité de bébé : ne paniquez pas face aux coliques du nourrisson

Réassurance parentale, repos sur tierce personne régulier, réseaux de soutien à la parentalité et professionnels de santé à l’écoute. Des professionnels de la petite enfance de l’association Enfance et Partage répondent aux parents au numéro vert « Allo parent bébé » 0 800 00 34 56 (service gratuit).

Seul face à votre enfant inconsolable, couchez bébé sur le dos dans son lit en toute sécurité. Quittez la pièce pour boire un verre d’eau. Respirez calmement et profondément, puis appelez un proche. Ne secouez jamais votre enfant malgré l’angoisse et la lassitude : un traumatisme crânien peut être irréversible.

Vous pouvez consulter la fiche « Devenir parents » de Santé publique France.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 2 Octobre 2020

Tags : santé famille

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

(1) En plus du lait, l'eau est la seule boisson indispensable. Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant. www.mangerbouger.fr

Découvrez aussi...

Massage bb 1100x450 2

Bébé constipé : que faire contre le transit ralenti ?

La constipation de bébé se caractérise par des selles trop rares qui peuvent être volumineuses et douloureuses. Le transit du nourrisson dépend de son hydratation, de son lait et des aliments de diversification. Qu'il soit allaité, nourri au biberon, ou en diversification alimentaire, voici nos conseils lorsque bébé est constipé.

Publié le : 24 Septembre 2020

Lire la suite

Tags : santé famille

Protection solaire 1920x440 2

Bébé à la plage : les règles d'or pour le protéger du soleil et de la chaleur !

Emmener bébé à la plage, c'est pouvoir profiter de la mer en famille pour mieux s'amuser. Attention, un nourrisson a une peau fragile et il est très sensible au soleil, aux fortes chaleurs, et à la déshydratation. Voici les règles d'or pour protéger bébé du soleil et de la chaleur.

Publié le : 6 Juin 2019

Lire la suite

Tags : santé famille

Voir tous les articles Bébé 0-3 ans

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums