OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Bébé 0-3 ans

Comment diversifier l'alimentation de bébé jusqu'à 1 an ?

Accueil > Bébé 0-3 ans > Comment diversifier l'alimentation de bébé jusqu'à 1 an ?

Bébé 0-3 ans

Comment diversifier l'alimentation de bébé jusqu'à 1 an ?

Comment diversifier l'alimentation de bébé jusqu'à 1 an ?

Dès 6 mois, votre enfant a des besoins nutritionnels accrus. C'est le moment pour le nourrisson de découvrir de nouvelles saveurs : sa diversification alimentaire sera progressive. Voici comment introduire de nouveaux aliments dans les repas de votre enfant jusqu'à 1 an.

Les besoins du nourrisson changent de 0 à 1 an

Au cours de la première année de vie, les nourrissons triplent en moyenne leur poids de naissance ! Cette croissance rapide explique que les besoins nutritionnels de bébé sont spécifiques et puissent évoluer en quelques mois. Le lait demeure la pierre angulaire de la nutrition de bébé.

Le lait, aliment exclusif de bébé jusqu'à 6 mois

Jusqu'à l'âge de 6 mois, le lait couvre les besoins nutritionnels spécifiques de bébé. Il est l'aliment exclusif du nourrisson durant le premier semestre de vie. Attention, il ne s'agit pas de n'importe quel lait : seuls le lait maternel ou un lait infantile 1er âge formulé spécifiquement sont recommandés. Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article Pourquoi pas de lait de vache chez bébé.

L'allaitement maternel et les préparations infantiles 1er âge apportent tous les macronutriments et micronutriments dont l'enfant a besoin : des glucides et des lipides (corps gras) pour couvrir les besoins énergétiques, des protéines pour le développement de l'organisme, des vitamines et des oligo-éléments, des fibres...

Dans son Guide nutrition de la naissance à 3 ans, Santé Publique France recommande fortement de débuter la diversification alimentaire à partir de 6 mois. Le lait gardera malgré tout une place prépondérante dans la nutrition de bébé : il faudra lui en donner au minimum 500 mL par jour jusqu'à son 12e mois.

Des besoins nutritionnels de bébé accrus après 6 mois

Après l'âge de 6 mois, le lait maternel ou les préparations 1er âge spécifiquement formulées ne suffisent plus à couvrir les besoins nutritionnels du nourrisson. Le 6e mois est idéal pour débuter la diversification alimentaire pour plusieurs raisons :

  • bébé commence à mastiquer et déglutit mieux ;
  • ses capacités digestives sont meilleures, bien qu'il faille encore sélectionner les aliments les plus digestes (voir le paragraphe ci-dessous « Introduire les aliments ») ;
  • le risque d'allergies alimentaires est moindre : autrefois, la diversification alimentaire avait lieu dès le 4e mois voire avant. Mais ces débuts trop précoces pouvaient être responsables d'allergies alimentaires, notamment chez les enfants nés dans des familles prédisposées.
  • Le lait infantile 1er âge peut être poursuivi au début de la diversification alimentaire de bébé. Une fois que votre enfant fait un repas complet par jour, vous pouvez passer au lait de suite ou lait 2e âge. Ces préparations de suite conviennent aux enfants jusqu'au 12e mois en complément de la diversification alimentaire et en relais de l'allaitement maternel ou du lait 1er âge.

Le début de la diversification alimentaire

A partir du 6e mois, le système digestif de l'enfant n'est pas encore tout à fait mature. Pour laisser le temps à votre enfant de s'habituer aux goûts, aux textures, mais aussi à la digestion de chaque aliment, n'introduisez qu'une seule nouveauté à la fois. Bébé doit aussi s'habituer à la consistance solide des aliments nouveaux.

Créer un nouveau rythme alimentaire chez bébé

La diversification alimentaire de bébé est une découverte quotidienne qui ouvrira progressivement votre enfant aux différentes saveurs. Il est nécessaire de respecter ses rejets pour ne pas le braquer. Si bébé ne veut pas d'un aliment, ne le forcez pas : il sera toujours possible de lui proposer à nouveau cet aliment plus tard. Il est aussi possible que bébé ressente une gêne liée à une poussée dentaire. Lisez notre article La poussée dentaire : comment soulager bébé.

Pour animer les repas et entretenir la bonne humeur, n'hésitez pas à jouer avec votre enfant : faites l'avion avec les couverts ! « et une cuillère pour Papa, et une cuillère pour Maman »... Saviez-vous qu'il existe des cuillères thermosensibles pour les repas de bébé ? Leur matériau change de couleur si les aliments sont trop chauds pour être ingérés par le nourrisson.

Au fur et à mesure de cette diversification alimentaire et de l'absorption de nouveaux aliments par bébé, vous pourrez supprimer une partie d'une tétée ou d'un biberon, puis la totalité de ce repas lacté. Une à deux semaines plus tard, il vous sera sans doute possible de supprimer une autre tétée ou un autre biberon.

L'idéal serait qu'à 8 mois, bébé prenne deux repas diversifiés entiers et deux repas lactés (tétées ou biberons) dans la journée. Votre enfant passe ainsi progressivement de 6 repas à seulement 4 repas par jour. Chacun de ces repas sera donc plus conséquent pour continuer à couvrir les besoins nutritionnels de bébé.

Introduire les aliments

Les viandes, poissons et oeufs

Savez-vous que votre enfant a des besoins important en fer durant la première année ? On trouve cet oligo-élément en quantité dans la viande et le poisson. Ces aliments sont également très riches en protéines. Toutes les viandes (sans peau et sans couenne) et tous les poissons peuvent être consommés mixés ou écrasés de manière variée. Evitez cependant les poissons panés.

Les œufs peuvent aussi être consommés durs. De 6 à 8 mois, l'apport quotidien de 10g par jour de viande ou poisson ou œuf est un idéal. Cette quantité correspond à deux cuillères à café de viande ou de poisson mixés, ou à un quart d'œuf. C'est aussi la quantité apportée dans les petits pots de 100g « légumes-viande » ou « légumes-poisson ». L'apport sera augmenté à mesure que votre enfant grandira.

Les légumes et les fruits

Certains légumes sont plus difficiles que d'autres à digérer pour bébé. Cuits à l'eau ou à la vapeur et mixés, les épinards, les haricots verts, les carottes, les blancs de poireaux et les courgettes sans pépins ni peau sont recommandés à midi pour compléter le lait. Au contraire, les légumes trop riches en fibres sont déconseillés à cet âge car trop difficiles à digérer : c’est le cas des légumineuses (haricots secs, lentilles, fèves, pois…), des artichauts ou encore des salsifis.

A midi ou l'après-midi, en complément d'un repas lacté (biberon ou tétée), les fruits peuvent être proposés sous la forme d'une compote réalisée avec des fruits bien mûrs cuits d’abord puis crus. Plus tard, tentez seulement d'écraser ces fruits.

Les féculents

Cuites à la vapeur, les pommes de terre moulinées peuvent être incorporées à la soupe de légumes pour adoucir le goût.

Dès 4 mois, il est possible de proposer à votre enfant des farines infantiles sans gluten (« 1ères céréales sans gluten ») en petites quantités dans un biberon de lait 1er âge. A partir de 6 mois, des farines avec gluten peuvent être incorporées dans un laitage ou une soupe. Ces farines peuvent avoir plusieurs rôles : rassasier un enfant qui réclame souvent, augmenter la valeur nutritionnelle d’un biberon pour un petit mangeur, ou bien ralentir la digestion du biberon du soir pour faciliter le repos nocturne.

Pâtes, pain, biscuits et semoule de blé ne seront introduits qu'en faible quantité à partir du 7e mois seulement.

Les boissons

Seule l'eau faiblement minéralisée en bouteille (voir la mention « convient à l’alimentation des bébés » sur l’étiquette) ou au robinet (si la mairie confirme sa qualité) est recommandée. Les tisanes ne doivent pas être utilisées sans avis médical. Sirops et sodas sont à éviter : ils sont trop riches en sucres rapides et surtout sont très acides. Les jus de fruits ne sont pas indispensables, il est préférable de diversifier l'alimentation avec des compotes et des fruits écrasés.

Pour tous les aliments de la diversification alimentaire, n'ajoutez pas de sel ou de sucre à vos préparations ou aux petits pots. Ces mauvaises habitudes pourraient se répercuter sur la santé de votre enfant. Vous pouvez par contre ajouter des matières grasses comme une cuillère à café d'huile végétale à chaque repas (huile d'olive, de colza...) ou une noisette de beurre.

Au moindre doute, demandez conseil à votre médecin. Vous pouvez aussi consulter le tableau de l'Assurance maladie sur l'alimentation des enfants jusqu'à 3 ans.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 29 Avril 2019

Tags : alimentation santé famille

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

(1) En plus du lait, l'eau est la seule boisson indispensable. Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant. www.mangerbouger.fr

Découvrez aussi...

Pleurs bebe 1920x440

Pleurs de bébé : est-ce possible de les décrypter ?

Les nouveaux parents sont parfois démunis face aux pleurs de leur bébé, surtout lorsqu’il est inconsolable. Si ce premier langage paraît obscur, il est possible d’identifier les besoins du nourrisson et d’apprendre à le calmer. Adoptez les bons réflexes d’écoute face aux pleurs de bébé !

Publié le : 8 Juillet 2019

Lire la suite

Tags : santé famille

Protection solaire 1920x440 2

Bébé à la plage : les règles d'or pour le protéger !

Emmener bébé à la plage, c'est pouvoir profiter de la mer en famille pour mieux s'amuser. Attention, un nourrisson a une peau fragile et il est très sensible au soleil, aux fortes chaleurs, et à la déshydratation. Voici les règles d'or pour protéger bébé du soleil et de la chaleur.

Publié le : 6 Juin 2019

Lire la suite

Tags : santé famille

Voir tous les articles Bébé 0-3 ans

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums