OK
Logo hifamilies mobile
  • Logo hifamilies
    Connexion

    Bébé 0-3 ans

    Rhume et hygiène nasale des tout-petits

    Bébé 0-3 ans

    Rhume et hygiène nasale des tout-petits

    Rhume et hygiène nasale des tout-petits

    10% des parents ont peur de laver le nez de leur bébé, pourtant cette hygiène nasale évite la répétition des rhumes en hiver et améliore le confort du petit quand il est enrhumé. Comment pratiquer le lavage nasal du bébé ? Que faire quand il est enrhumé ?

    La morphologie du nez des bébés

    Les sinus sont des cavités creusées dans les os de la face et tapissées par une muqueuse  tout comme les fosses nasales. Ils  communiquent avec elles par des petits trous appelés ostium.

    Nous sommes pourvus de 4 sinus :

    • le sinus maxillaire,
    • le sinus frontal,
    • le sinus sphénoïdal,
    • le sinus éthmoïdal.

    Les sinus chez les bébés ne sont pas formés 

    Le développement des fosses nasales et des sinus débute dans le ventre de la mère pour se poursuivre jusqu’à l’âge adulte. A la naissance, toutes les structures nasales sont en place (cloison nasale, cornets nasaux) mais les sinus ne sont pas terminés. Ils se forment progressivement au cours de la petite enfance :

    • Le sinus éthmoïde est présent dès les premiers mois de vie et continuera de grandir jusqu’à l’âge de 12 ans environ.
    • Le sinus maxillaire est à la naissance une cavité peu profonde. Il poursuit son développement progressivement pour se terminer vers 6-8 ans.
    • Le sinus frontal se développe dès la première année de vie jusqu’à l’adolescence. Ce n’est qu’à partir de 6 ans qu’il est suffisamment individualisé et formé.
    • Le sinus sphénoïdal débute son développement vers l’âge d’un an et se poursuit jusqu’à l’adolescence.

    Jusqu’à 6 ans, on observe donc surtout des rhino-pharyngites (inflammation de la muqueuse nasale et du pharynx). Ce n’est qu’après 6 ans que l’on peut vraiment observer et parler de rhinosinusites.

    L’hygiène nasale chez les nourrissons

    Un nouveau-né et jusqu’à l’âge d’un an,  a une respiration nasale exclusive, si son nez se bouche à cause d’un rhume cela peut vite le gêner à respirer et à s’alimenter.

    En période hivernale, difficile d’échapper aux microbes. Lavez régulièrement le nez de son enfant permet de limiter les risques d’infections virales responsables du rhume. Le lavage nasal au cours d’une rhinopharyngite permet aussi de diminuer la manifestation et la durée les symptômes.

    Comment soigne-t-on un rhume ?

    Le rhume est une infection virale qui survient surtout en hiver. C’est une pathologie bénigne, qui disparaît rapidement dans la majorité des cas si elle est bien prise en charge.

    Le rhume chez l’adulte

    Il existe de nombreux médicaments qui aident à supporter les symptômes d’un rhume pour un adulte :

    • Des médicaments contre la douleur,
    • Des médicaments contre la fièvre si elle est présente,
    • Des médicaments qui décongestionnent le nez s’ils ne sont pas contre-indiqués.

    Les antibiotiques ne sont indiqués que dans certaines sinusites selon certains critères qui sont déterminés par un médecin.

    Le rhume chez un nourrisson

    Il y a peu de médicaments autorisés et ayant un réel bénéfice. Jusqu’à 5 ans, la rhinopharyngite est inévitable chez l’enfant (en moyenne 7 à 8 rhumes par an). Le nourrisson va progressivement fabriquer ses défenses immunitaires au contact de ces microbes, qui sont pour la plupart des virus. On parle de « maladie d’adaptation ».

    La fièvre

    La fièvre est un symptôme et entraîne rarement des complications, c’est un moyen de défense de l’organisme pour lutter contre l’infection.  Elle nécessite pourtant d’être surveillée, au dessus de 38,5 °C, il faut améliorer le confort de l’enfant en lui retirant des vêtements, lui donnant à boire et en lui administrant des médicaments contre la fièvre, le plus souvent du paracétamol.

    La toux

    Dans le rhume, la toux est due à l’écoulement nasal dans l’arrière gorge,  elle peut devenir gênante quand l’enfant est allongé. La toux est aussi un moyen de défense de l’organisme contre les infections.

    Les sirops antitussifs ne sont pas toujours indiqués et une grande majorité d’entre eux ne le sont pas avant l’âge d’un an. Les sirops fluidifiants, dits mucolytiques, ne sont plus autorisés chez les enfants de moins de 2 ans. (Des sécrétions trop fluidifiées et trop abondantes peuvent gêner la respiration à cet âge là).

    Si la toux  empêche l’enfant de dormir,  l’inclinaison du lit et le dégagement du nez par un mouchage et lavage approprié sont les recommandations actuelles.

    Un sirop à base de plante comme le thym, ou l’homéopathie peuvent  aussi être une solution.

    L’écoulement nasal

    Si l’écoulement nasal passe du clair à l’épais, c’est une étape courante de la rhino-pharyngite, ça ne veut pas dire qu’il y a une surinfection bactérienne et que des antibiotiques doivent être prescrits. Cet épaississement des secrétions correspond plutôt à l’élimination des cadavres des cellules immunitaires (polynucléaires) qui ont fait leur travail de protection.

    Le lavage nasal permet de les éliminer, d’améliorer le confort respiratoire et de diminuer la durée des symptômes du rhume. C’est le point commun entre la prise en charge du rhume chez l’adulte et chez le bébé.

    Le lavage du nez chez le bébé

    Créer une atmosphère apaisante

    Le lavage de nez chez les nourrissons et les jeunes enfants peut vite devenir traumatisant, pour l’éviter, pensez à créer une ambiance relaxante :

    • Laver son nez dans un environnement qu’il apprécie avec sa musique préférée
    • Capter son attention avec des jouets pour l’occuper

    Comment réaliser le lavage nasal ?

    La règle d’or : bien se laver les mains avant et après le lavage nasal pour ne pas disséminer les microbes et propager l’infection.

    Le bébé doit être allongé sur le dos. Sa tête tournée d’un côté et maintenue pour éviter tout mouvement brusque.

    mode emploi spray

    On introduit délicatement l’embout dans la narine supérieure et  on exerce une pression de spray d’eau de mer (pression franche de  2 à 3 secondes)  ou on instille une partie de dosette de sérum physiologique ou d’eau de mer pour bébé (une pression sur le corps de la dose en plastique) en dirigeant le jet horizontalement. Une partie du liquide ressort par la narine la plus basse  en emportant les sécrétions.

    On procède exactement de la même manière en tournant la tête de l’autre côté.

    Le mouche-bébé

    En cas de rhume, il est préférable de bien se moucher avant de pratiquer le lavage nasal pour en augmenter son efficacité.

    Chez le nouveau-né, le nourrisson et le jeune enfant le mouchage n’est pas maîtrisé, l’utilisation d’un mouche-bébé est alors préconisée. Il peut aussi être utile pour diminuer l’encombrement nasal entre 2 lavages de nez en aspirant les sécrétions qui empêchent le bébé de respirer.

    Dosettes, sprays ? Que choisir ?

    Pour le lavage quotidien, en dehors d’une période de rhume, on préfère utiliser des solutions salines isotoniques (0,9%) :

    • Soit des dosettes de sérum physiologique : inutile d’avoir peur d’enfoncer l’embout trop profondément dans la narine du petit, il existe des dosettes munies d’un embout plus gros pour éviter cela et utilisables dès la naissance. Toute dosette entamée devra être jetée après utilisation.
    • Soit des sprays d’eau de mer avec des embouts adaptés à la narine de bébé.

    En cas de rhume, ce sont les solutions salines hypertoniques qu’on utilise car elles décongestionnent le nez et facilitent la respiration. Attention à bien choisir des sprays hypertoniques adaptés pour bébés car l’embout est adapté. Ces solutions existent aussi en dosettes.

    Quel que soit le spray, son embout doit être rincé à l’eau claire après chaque utilisation.

    Les complications du rhume, quand consulter ?

    Une rhinopharyngite chez un nourrisson de moins de 3 mois nécessite une consultation médicale, surtout en cas de fièvre.

    Dans les autres cas, certains signes  orientent vers un médecin :

    • Une forte fièvre (supérieure à 38,5°C) qui persiste depuis plus de 48h
    • Un mal de gorge intense qui empêche d’avaler (l’enfant ne veut plus se nourrir)
    • Des douleurs dans les oreilles
    • Des douleurs au niveau du nez
    • Une conjonctivite purulente, un œdème des paupières
    • Des difficultés respiratoires
    • Des troubles digestifs (diarrhée, vomissement, perte d’appétit)

    Quelles sont les complications d’un rhume chez l’enfant ?

    L’évolution est naturellement favorable chez la majorité d’enfants, mais parfois une surinfection bactérienne peut survenir.

    Les complications les plus couramment observées sont :

    • L’otite moyenne aiguë, qui est la principale complication de la rhinopharyngite. Elle nécessite la prise en charge par un médecin qui prescrira un antibiotique adapté.
    • La conjonctivite purulente bactérienne: une rhinopharyngite est souvent accompagnée d’une conjonctivite. Un lavage des mains avant de manipuler l’enfant et un lavage régulier des yeux avec du sérum physiologique ou une solution oculaire adaptée permet de l’éviter.
    • Des complications pulmonaires comme des bronchites.

    Votre bébé est enrhumé ? Quelques conseils

    rhume bebe

    Pour  éviter la contagion : n’utilisez pas le même embout de mouche-bébé ou le même spray nasal pour plusieurs enfants.

    Ne surchauffez pas la chambre : 18°C est la température idéale, humidifier également l’air (cela permet d’éviter les sécheresses nasales et buccales), on peut mettre un linge mouillé sur un radiateur ou utiliser des humidificateurs.

    Aérer les pièces quotidiennement pour éviter la stase des germes et leur propagation au sein de la famille.

    Eviter les environnements poussiéreux et enfumés, car cela irrite et assèche les muqueuses.

    En cas de fièvre bien hydrater l’enfant et le découvrir.

    Le lavage des mains est primordial pour se prémunir du rhume et éviter sa propagation en cas de contamination. On peut apprendre un enfant à se laver les mains dès 2 ans.

     

    Contributeurs

    • Rédacteur Hi Families,

    Publié le : 27 Octobre 2017

    Tags :

    Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

    *Ce dispositif médical est un produit de santé qui porte au titre de la réglementation le marquage CE. Lire attentivement les instructions avant utilisation. Demander conseil à votre pharmacien.

    Découvrez aussi...

    Rhume enfant

    Laver les mains de bébé : le geste essentiel contre les microbes

    Votre enfant découvre le monde en touchant et en mettant des objets à la bouche. C’est ainsi que les microbes s’accumulent tout au long de la journée sur les mains de bébé. Sans un lavage régulier des mains, bébé risque de tomber malade.

    Publié le : 18 Octobre 2017

    Lire la suite

    Tags : propreté santé quotidienne hygiène prévention

    Peau bebe 1920x440

    La peau du bébé, l'apprentissage du toucher

    La peau, un organe essentiel de votre bébé. La peau est un organe du corps humain aux multiples fonctions. Elle protège, régule la température, synthétise de la vitamine D… Pour votre bébé, elle permet de développer un sens essentiel : le toucher.

    Révisé le : 20 Juin 2017

    Lire la suite

    Tags : bébé santé information

    Voir tous les articles Bébé 0-3 ans

    Back top
    Suivez-
    nous
    Club fidélité Himums Club fidélité Himums