OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Vie de famille

Les allergies aux pollens liées à la pollution

Vie de famille

Les allergies aux pollens liées à la pollution

Les allergies aux pollens liées à la pollution

Nez qui coule ou bouché, yeux et gorge qui piquent... les allergies aux pollens sont de plus en plus fréquentes. La pollution est une des causes majeures : gaz et particules polluantes modifient les pollens et irritent les muqueuses. L’hygiène nasale et oculaire permet de laver les polluants et pollens accumulés sur les muqueuses durant la journée.

L’allergie aux pollens gagne du terrain

En France et dans le monde, les allergies respiratoires touchent de plus en plus de personnes, notamment dans les pays industrialisés. Environ 10% des Français souffrent d’allergies aux pollens, et plus globalement, 25% souffrent d’allergies respiratoires. Cette proportion a doublé durant les 20 dernières années. À titre de comparaison, l'Inserm estime qu'aujourd'hui, environ 2% des adultes et 5% des enfants souffrent d'une allergie alimentaire.

Allergies aux pollens : les symptômes

L'allergie respiratoire aux pollens est également surnommée « rhume des foins » ou rhinite saisonnière. Elle entraîne une série de symptômes plus ou moins intenses :

  • une rhinite accompagnée d'éternuements : le nez coule et démange. Sa muqueuse inflammée peut gonfler et le nez se congestionner ;
  • une conjonctivite : la membrane protectrice de l'œil, ou conjonctive, s'inflamme. Elle rougit et picote, les yeux larmoient ;
  • une irritation de la gorge éventuellement accompagnée de toux ;
  • une fatigue.

Tous ces signes sont liés à une réaction anormale du système immunitaire vis-à-vis du pollen en cause. Les défenses de l'organisme considèrent les pollens comme des corps étrangers contre lesquels il faut lutter, et déclenchent une réaction inflammatoire. L'histamine, un médiateur de l'inflammation, est libérée en masse lors de l'allergie aux pollens.

Les personnes sensibles aux allergies aux pollens

A priori banale, la rhinite saisonnière peut se compliquer en sinusite chronique, voire d'asthme. Les personnes souffrant d'insuffisance respiratoire, les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées sont les plus sensibles. Le rhume des foins peut aussi causer des otites moyennes chez l'enfant.

Certains gènes héréditaires prédisposent à la survenue d'allergies aux pollens au cours de la vie.

Vous pouvez consulter le bulletin allergo-pollinique du RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique).

La pollution aggrave les allergies aux pollens

La pollution atmosphérique aggrave les allergies aux pollens pour deux raisons. Tandis que certaines particules polluantes modifient la structure des pollens qui deviennent plus agressifs, la pollution fragilise nos muqueuses.

Des pollens modifiés par la pollution

Ainsi que l'indique l'avis de l'agence de l'environnement Anses sur l'exposition aux pollens, certains polluants chimiques tels que l'ozone (O3), le dioxyde de soufre (SO2) ou le dioxyde d'azote (NO2) déforment et fracturent la paroi des grains de pollens. Les fragments ont un potentiel allergisant très important puisque leur taille est 4 à 80 fois plus petite que le grain de pollen initial. Ils pénètrent ainsi bien plus profondément dans les voies respiratoires.

Les polluants chimiques sont même capables de modifier la structure des protéines des pollens, de sorte que certains deviennent davantage allergisants.

Enfin, les pollens peuvent se fixer sur certaines particules fines polluantes telles que le carbone suie, ce qui pourrait augmenter leur pouvoir allergisant.

Des muqueuses fragilisées par la pollution

Les particules fines inhalées dans l'air ambiant irritent les muqueuses respiratoires et oculaires. Les voies respiratoires sont ainsi plus sensibles et se défendent moins bien. L’accès aux pollens dans l'organisme s'en trouve facilité. La sensibilité des individus aux pollens est ainsi accrue lors des pics de pollution.

Dans les villes où il y a peu de verdure, la population citadine est tout de même sensible aux allergies. Ce paradoxe s'explique simplement : si les végétaux sont émetteurs d'allergènes, ils sont aussi le meilleur rempart contre la pollution. En milieu citadin, les espaces verts bien constitués permettent :

  • de filtrer beaucoup de polluants de l'air grâce aux arbres qui les absorbent, et de capter des particules fines par les poils, rugosités et cires à la surface des feuilles ;
  • la diminution de la température dans les villes grâce au couvert végétal urbain, qui apporte de l'ombre et de l'humidité. L'usage des climatisations polluantes en période estivale est ainsi minoré.

Allergies aux pollens : d’abord se protéger

Lutter contre les allergies, c'est d'abord nettoyer les muqueuses des allergènes, mais aussi se débarrasser des polluants accumulés au fil de la journée.

Les solutions lavantes et protectrices

L'hygiène nasale

L'hygiène quotidienne du nez est primordiale si vous êtes allergique aux pollens. Pour un simple lavage des muqueuses nasales, le spray nasal à l’eau de mer isotonique est idéal. Il est d’ailleurs hautement recommandé dans les consensus internationaux sur la rhinite allergique (recommandation de grade A). La morphologie de son embout est adapté aux narines, vous pouvez adapter la quantité pulvérisée, et la solution naturelle d'eau de mer est riche en oligoéléments. La pulvérisation en microdiffusion permet un lavage plus doux mais aussi plus efficace. Des dosettes de sérum physiologique peuvent dépanner si vous n'avez pas votre spray sous la main.

Pour décongestionner une muqueuse inflammée, un spray à base d’eau de mer hypertonique est conseillé. Vous pouvez regarder notre vidéo sur les bénéfices de l'hygiène nasale.

Les protections anti-allergènes

Certains sprays ou poudre protecteurs sont à pulvériser le matin voire toutes les 6 heures : ils aident la muqueuse à retrouver son effet barrière en formant un film imperméable. La cellulose végétale, ou l'association d’argile et d’huile végétale sont de bons remparts par exemple.

Le lavage des yeux

De même, l'hygiène des yeux passe par des lavages au sérum physiologique ou des solutions de lavage oculaire enrichies en eau de bleuet connue pour ses propriétés apaisantes. Les solutions lavantes et apaisantes soulagent en plus les irritations. Vous pouvez lire notre article sur la lutte contre la fatigue oculaire.

Les cheveux emmagasinent également les pollens et la pollution. Faire un shampoing le soir permet de laver les particules accumulées sur les cheveux afin d'éviter les allergies sur l'oreiller !

Les traitements médicamenteux

Les lavages de nez et oculaire constituent une grande partie du traitement de l'allergie aux pollens. Si malgré ces précautions, vous ressentez toujours des symptômes, des solutions médicamenteuses existent. Votre pharmacien pourra vous conseiller pour un traitement de courte durée. Pour des symptômes persistants, il est nécessaire que vous consultiez votre médecin.

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 3 Janvier 2019, révisé le : 8 Avril 2019

Tags : allergies santé famille

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

* Ce dispositif médical est un produit de santé qui porte au titre de la réglementation le marquage CE. Lire attentivement les instructions avant utilisation. Demandez conseil à votre pharmacien.

Découvrez aussi...

1920x440 moustique

Les moustiques : soulager et prévenir au naturel

Le développement du moustique tigre en France rappelle l’importance d’une bonne protection anti-moustique pour toute la famille. Les répulsifs chimiques contre les moustiques sont recommandés par les organismes de santé dans les pays à risque de transmission de maladie comme le chikungunya ou le paludisme. En dehors de ces zones, des répulsifs naturels à base de plante ou d’huile essentielle peuvent apporter une solution alternative tout en douceur.

Publié le : 21 Juillet 2017
Révisé le : 16 Juillet 2019

Lire la suite

Tags : anti-moustiques vacances été pharmacie familiale santé familiale

Creme solaire 1 1920x440

La protection solaire

La protection solaire est devenue un enjeu de santé publique : 4 cancers cutanés sur 5 pourraient être évités en limitant la surexposition solaire. Aucun produit solaire ne garantit une protection intégrale ! Les bonnes pratiques de protections solaires et le port de vêtements pour se protéger complètent l’arsenal anti-soleil. Les crèmes et écrans solaires se choisissent selon leur indice de protection UVA/UVB et le phototype. La notion de filtre chimique et filtre minéral est aussi à prendre en compte.

Voir tous les articles Vie de famille

Back top

Publicité

Publicité

Publicité

Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums