OK
Logo hifamilies mobile
Logo hifamilies picto
Newsletter
Connexion
Logo hifamilies
Connexion

Bébé 0-3 ans

La diversification alimentaire des enfants de 1 à 3 ans

Bébé 0-3 ans

La diversification alimentaire des enfants de 1 à 3 ans

La diversification alimentaire des enfants de 1 à 3 ans

La diversification alimentaire de l'enfant en bas âge est une véritable ouverture aux nouvelles saveurs. C'est aussi le moment d'adopter de bonnes habitudes alimentaires. Optez pour les aliments adéquats et rythmez les repas de bébé de 1 à 3 ans !

Des aliments nouveaux pour les enfants en bas âge

La diversification alimentaire des enfants à partir d’un an est une véritable ouverture aux nouvelles saveurs. Dans un premier temps, le lait reste essentiel à l’alimentation du nourrisson.

Le lait et les produits laitiers

Jusqu'à 12 mois, un nourrisson a besoin d’un minimum de 500 mL de lait par jour. Même après un an, le lait demeure un aliment de base de l’enfant en bas âge (de 1 à 3 ans). Vous lui donnerez environ la même quantité quotidienne, sans dépasser 800 mL de lait, et en incluant les autres produits laitiers.

A partir de 12 mois, on peut utiliser le lait de croissance à la place du lait 2e âge. Cette préparation est spécifiquement formulée pour la nutrition des enfants de 1 à 3 ans. Moins concentré en protéines et en sel (chlorure de sodium) que le lait de vache, le lait de croissance est enrichi en fer, en vitamines, et en acides gras essentiels. Avant l'âge de 3 ans, le lait de vache demeure inadapté : pour en savoir plus, lisez notre article Pas de lait de vache pour les nourrissons.

Pour varier les consistances, vous pouvez aussi proposer des yaourts et fromages blancs à votre bébé. Sur le même modèle que le lait de croissance, des produits lactés sont spécifiquement destinés aux enfants en bas âge. De petits morceaux de fromage sont autorisés de temps en temps pour lui ouvrir le palais. Commencez par un fromage à saveur douce plutôt que par du roquefort !

Des aliments variés pour le nourrisson

Avant 2 ans, bébé est particulièrement ouvert aux nouvelles saveurs. C'est à ce stade qu'il est possible de lui faire découvrir et aimer des aliments variés. Il est fréquent que les enfants deviennent plus difficiles après leur 2e anniversaire.

Chaque jour, bébé a besoin des aliments de chaque groupe alimentaire :

  • Des légumes et des fruits écrasés puis en morceaux pour apporter les fibres alimentaires, les vitamines, et des oligoéléments. Les crudités et fruits crus peuvent être introduits dans l'alimentation de votre enfant. Les légumes secs (lentilles, haricots blancs...) ne seront introduits qu'à partir du 15e mois au plus tôt sous forme de purée ;
  • Des féculents pour offrir des glucides lents à chaque repas, comme les pommes de terre en purée ou en petits morceaux, des pâtes fines, du riz, de la semoule ou du pain ;
  • Des viandes et poissons riches en protéines et en acides gras. A proposer hachés à raison de 30g par jour, ou 6 cuillères à café. La moitié d’un œuf cuit dur offre une alternative intéressante ;
  • Des matières grasses pour les acides gras essentiels en petites quantités : une cuillère à café d’huile végétale est à privilégier, une noisette de beurre est aussi possible.

Pour vous aider, vous pouvez consulter le tableau de l'Assurance maladie sur l'alimentation des enfants jusqu'à 3 ans, ou le tableau de mangerbouger.fr et obtenir des idées de repas dans le Guide nutrition de la naissance à 3 ans de la Santé publique France.

Saviez-vous qu'il existe des cuillères thermosensibles pour les repas de bébé ? Leur matériau change de couleur si les aliments sont trop chauds pour être ingérés par le nourrisson !

Les ennemis alimentaires de bébé

Les ennemis alimentaires de bébé sont similaires à ceux des adultes. Leur impact sur les enfants en bas âge est très important puisqu’ils peuvent conditionner leur développement et leur santé future. Ainsi, il est nécessaire de limiter voire d’écarter jusqu’après 3 ans :

  • Le sucre en évitant de resucrer les desserts et fruits, et en limitant les sirops, gâteaux, bonbons… Pour donner de la saveur à un dessert nature, vous pouvez utiliser avec parcimonie du miel, de la confiture ou de la compote qui apportent d’autres nutriments. Les sodas, très acides et très sucrés, sont à éviter avant 3 ans ;
  • Les matières grasses en trop grandes quantités. Elles sont cependant nécessaires au développement de nombreux tissus et au fonctionnement du métabolisme. Privilégiez la qualité, la variété et utilisez des huiles végétales riches en omégas 3 (huile de colza, de cameline, de lin, de noix…) et en omégas 9 (huile d’olive). Evitez les fritures !
  • Le sel en rehaussant les aliments à l’aide d’aromates et de fines herbes. Saviez-vous que les légumes, viandes et poissons contiennent naturellement du sel ? Il est inutile de saler les purées ou petits plats maison, ou encore les petits pots du commerce. La teneur en sel des produits pour bébés prêts à manger est d’ailleurs réglementée et optimale pour votre enfant.

L’alimentation de l’adulte est le plus grand ennemi alimentaire des nourrissons. Elle est souvent trop riche en protéines et en graisses saturées, et beaucoup trop salée. La tentation est grande de partager votre pizza ou votre hamburger/frites avec bébé… résistez à tout prix à ces mauvaises habitudes !

Privilégiez systématiquement l'eau faiblement minéralisée en bouteille ou au robinet si la mairie confirme sa qualité pour reconstituer son biberon de lait de croissance. Donnez à votre enfant de bonnes habitudes en lui présentant de l’eau comme boisson tout au long de la journée. Ne lui donnez pas de tisane sans avis médical. Pour apprendre à bébé à boire tout seul, vous pouvez utiliser une tasse d'apprentissage. Ces accessoires ergonomiques possèdent un bec pour boire plus facilement.

N'oubliez pas l'hygiène bucco-dentaire de bébé pour éviter les caries. Consultez la fiche conseil de l'Assurance Maladie pour préserver le capital dentaire de votre enfant. Bébé peut parfois être incommodé par une poussée dentaire pour mâcher les aliments. Lisez notre article La poussée dentaire : comment soulager bébé.

Le rythme des repas de l'enfant en bas âge

Les journées de bébé sont rythmées par les repas. Chaque enfant est différent, il est nécessaire de s’adapter à son appétit et à sa personnalité.

Des repas réguliers pour rythmer la journée de bébé

A l’âge d’1 an, un rythme de 4 repas par jour est généralement déjà instauré. Ce rythme alimentaire perdurera ensuite jusqu'à l'adolescence. Tout comme les grandes personnes, chacun est différent et certains enfants mangent plus que d'autres. Ne vous alarmez pas si bébé est un petit mangeur tant que sa courbe staturo-pondérale (ou courbe de croissance) est satisfaisante. Si vous avez des doutes, demandez conseil à votre médecin.

Si bébé est difficile, met du temps à manger, ou refuse un aliment, inutile de le forcer ! Le repas doit rester pour lui une découverte et un plaisir. Le braquer risquerait d'aboutir à un refus de manger. Après l'âge de 2 ans, le caractère de bébé semble même s'affirmer. Il n'hésite pas à dire « non » et à refuser de goûter. Ce phénomène s'appelle la néophobie alimentaire, c'est-à-dire la peur des aliments nouveaux. Dans ce cas, vous lui proposerez le nouvel aliment le mois suivant, sous la même forme.

Au contraire, si votre enfant est vorace et qu'il réclame souvent entre les repas, préférez enrichir ses repas aux heures habituelles plutôt que de favoriser le grignotage.

En règle générale, si bébé n'a rien mangé durant un repas, ne cédez pas s'il réclame en milieu de journée : il n'aurait alors plus assez faim pour le repas suivant.

Les astuces pour que le repas de bébé soit un plaisir

Si votre enfant est difficile, le repas doit devenir un véritable jeu. Vous connaissez sans doute cette fameuse astuce : faites l'avion avec la cuillère ! La découverte passe aussi par le toucher : lavez-lui soigneusement les mains et laissez-le découvrir les aliments avec les doigts. Bébé pourra ainsi appréhender ce que vous lui donnez avant de le porter à la bouche. Pour une hygiène irréprochable durant cette phase ludique, vous pouvez lire notre article Laver les mains de bébé : le geste essentiel contre les microbes.

Certains nourrissons préfèrent le biberon pour manger. Ne vous formalisez pas : soupe et compote peuvent être absorbées dans un biberon. Des « grignoteurs », sortes de tétines à trous, permettent de glisser un morceau de fruits pour que bébé puisse déguster sans risque d'étouffement.

D'autres enfants sont de petits mangeurs et il est parfois difficile de réguler le rythme des repas et les quantités nécessaires à leurs besoins nutritionnels. Dans ce cas, enrichissez les plats de bébé : mélangez un produit laitier à sa purée, ajoutez une petite cuillère d'huile dans sa soupe...

Contributeurs

  • Rédacteur Hi Families,

Publié le : 5 Février 2019

Tags : famille santé alimentation

Publicité

Le bon shopping avec les Laboratoires Gilbert :

Découvrez aussi...

Allaitement 1920x440

Pourquoi pas de lait de vache chez les bébés ?

Les parents peuvent être tentés d’utiliser le lait de vache pour nourrir leurs jeunes enfants. Pourtant, les besoins nutritionnels du nourrisson (de la naissance à 1 an) et des enfants en bas âge (de 1 à 3 ans) sont très particuliers, et cet aliment n'est pas conseillé avant l'âge de 3 ans.

Publié le : 20 Décembre 2018

Lire la suite

Tags : enfant nourrisson santé alimentation

Poussee dentaire 1920x440

La poussée dentaire : comment soulager bébé ?

La poussée dentaire du nourrisson provoque des symptômes désagréables. Les dents de lait percent les gencives, entraînent des douleurs et une mauvaise humeur de l'enfant. Des solutions naturelles existent pour soulager bébé de la poussée dentaire.

Publié le : 19 Novembre 2018

Lire la suite

Tags : enfant nourrisson

Voir tous les articles Bébé 0-3 ans

Back top
Suivez-
nous
Club fidélité Himums Club fidélité Himums